— Publié le 1 septembre 2016

Pour Los Angeles 2024, les cartes se mettent en place

Candidatures Focus

A une année et une grosse poignée de jours du choix du CIO de la ville-hôte des Jeux de 2024, Los Angeles connaît une semaine comme son comité de candidature aimerait en vivre plus souvent. En quelques heures, l’équipe californienne a pu annoncer deux nouvelles à ranger en bon ordre dans le dossier consacré aux affaires classées.

La première est venue du monde politique. Le Los Angeles Times l’explique dans son édition en ligne du 31 août: les législateurs de l’état de Californie ont adressé au gouverneur un texte de loi l’autorisant à garantir jusqu’à 250 millions de dollars de financement dans l’éventualité d’un dépassement de budget.

Kevin De Leon, le président démocrate du Sénat de Californie, a précisé qu’il s’agissait d’une garantie exigée par l’USOC et le CIO dans le cadre du processus de candidature. En soi, pas de quoi faire sonner le clairon, donc. Mais l’homme politique américain se frotte déjà les mains en signe d’impatience. “Ramenons les Jeux olympiques en Californie”, a-t-il suggéré sans nuance. Avant de promettre que les JO d’été à Los Angeles en 2024 rapporteraient quelques poignées de milliards de dollars à l’état de Californie. “Los Angeles peut espérer que les revenus dépasseront les dépenses, un excédent qui serait consacré à la jeunesse et aux citoyens de la ville”, prédit Kevin De Leon.

Autre nouvelle, elle aussi d’un bon poids en billets verts: l’annonce d’un plan de financement à hauteur de 5,5 milliards de dollars (environ 4,9 milliards d’euros) de l’extension de l’aéroport international de Los Angeles (notre photo). L’équipe de LA 2024 a en informé les médias mercredi 31 août via un communiqué de presse. Le légendaire LAX va gagner quelques nouvelles portes, il va pousser encore ses murs afin d’augmenter sa capacité de quelques millions de passagers par an. En prime, une ligne de métro permettra de se rendre directement vers un complexe de location de voitures, lui aussi flambant neuf, et de rejoindre les transports publics locaux et régionaux.

Commentaire de Casey Wasserman, le président de Los Angeles 2024: “Le plan de modernisation de LAX est un autre exemple de la façon dont LA 2024 propose une vision des Jeux à risque faible, durable et novatrice, qui colle parfaitement avec la transformation en cours et les projets d’avenir de la ville.”

La question des transports a été évoquée à plusieurs reprises lors de la conférence de presse de l’équipe de LA 2024 aux Jeux de Rio, le 9 août dernier. Eric Garcetti, le maire de Los Angeles, avait répondu en citant notamment la construction au cours des années à venir de cinq nouvelles lignes de train au sein de la mégalopole. Après les Jeux de Rio, où les temps de trajet d’un site à l’autre ont parfois atteint des records de durée, le CIO pourrait être enclin à placer le sujet transport encore plus haut dans l’échelle de ses critères de choix. Les Californiens le savent. Mais ils ont pour l’instant réponse à tout.