— Publié le 29 juillet 2016

Pour les Jeux de 2024, Rome dégaine ses stars

Candidatures Focus

L’élection de Virginia Raggi à la mairie de Rome aurait dû lui donner un coup fatal. Mais la candidature de Rome pour les Jeux d’été en 2024 est toujours vivante. Elle respire. Elle avance. A l’évidence, elle croit encore en ses chances et mène sa campagne sans montrer d’essoufflement.

Jeudi 28 juillet, à neuf jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio, l’équipe de Rome 2024 a présenté via un communiqué sa nouveau “coup”: un groupe de 17 “champions” italiens  de la culture et des affaires, rassemblés autour du projet olympique de la capitale en qualité d’ambassadeurs. La liste impressionne, par sa richesse et sa diversité. Elle compte les noms suivants: Roberto Benigni, Andrea Bocelli, Monica Bellucci, Ennio Morricone, Giuseppe Tornatore, Massimo Bottura, Paolo Sorrentino, Riccardo Muti, Laura Pausini, Giorgio Armani, Giovanni Ferrero, Guido Barilla, Andrea Agnelli, Nerio Alessandri, Alessandro Benetton, Alberica Antinori et Marco Tronchetti. Bluffant.

Dans le détail, ces dix-sept nouveaux ambassadeurs de Rome 2024 se divisent en deux groupes. Le monde des affaires d’un côté, la communauté des artistes de l’autre. Dans le premier, quelques-uns des noms les plus connus de l’Italie, tous associés à des marques à la notoriété planétaire. Citons Andrea Agnelli pour Fiat, Giorgio Armani, Guido Barilla, Alessandro Benetton et Giovanni Ferrero. Ensemble, ils suggèrent que “la Cité éternelle doit se montrer ambitieuse. Aucun objectif n’est trop élevé. Cette candidature constitue une opportunité extraordinaire de mettre en avant nos traditions et donner à la prochaine génération les clefs de son avenir grâce à un projet transparent et low-cost.”

Dans l’autre camp, les artistes. Un groupe mixte, où se côtoient notamment Roberto Benigni et Andrea Bocelli, Monica Bellucci et Ennio Morricone, Laura Pausini et Giuseppe Tornatore. Eux aussi ont partagé la même plume pour exprimer, dans un communiqué de l’équipe de candidature, le pourquoi et le comment de leur engagement: “Les Jeux de 1960 ont été extraordinaires et révolutionnaires, ils ont ouvert une nouvelle dimension pour les Jeux olympiques et ont transformé la ville, la rendant encore plus belle et efficace. Le projet de Rome 2024 peut avoir un effet semblable, en replaçant notre capitale et notre pays sur la carte du monde. Rome 2024 est destinée à créer une nouvelle vision du développement, un projet que nous devons poursuivre sans hésitation. Nous avons besoin de courage, de passion et d’optimisme.”

Virginia Raggi, la nouvelle maire de Rome, a annoncé dernièrement son intention de se laisser le temps de la réflexion avant de prendre position sur la candidature olympique. Elle veut attendre le mois d’octobre et sa rencontre avec Matteo Renzi, le Premier ministre italien. L’équipe de candidature, de son côté, ne relâche pas la pression. Ses soutiens se multiplient. Ils pourraient peser lourd.