— Publié le 4 mars 2016

LA 2024, une candidature connectée en un clic

Candidatures Focus

Pas vraiment une surprise: dans la course aux Jeux de 2024, les Californiens vont miser à fond la carte des réseaux sociaux. Logique et attendu. L’équipe de candidature de Los Angeles en a donné un aperçu, ce vendredi 4 mars. Un premier jet assez classique sur la forme, puisqu’il s’agissait d’une séance en direct de questions/réponses sur Facebook. Avec, du côté des interviewés, Casey Wasserman, président de LA 2024, et Janet Evans, la vice-présidente. Les deux figures de proue du projet olympique américain se sont prêtées à l’exercice avec toute la décontraction imposée par l’univers digital. En fond de décor, la vue du Pacifique (notre photo). Très hollywoodien.

Selon le communiqué de l’équipe californienne, “le chat vidéo sur Facebook est la plus récente utilisation par LA 2024 des médias sociaux et de la nouvelle technologie, et illustre la façon dont les Jeux de 2024, s’ils se tenaient à Los Angeles, pourraient contribuer à approfondir les liens entre le Mouvement olympique et la génération planétaire d’utilisateurs de médias sociaux”. Une forme de prolongement de la collaboration, annoncée la semaine passée, avec la plateforme de création de “stories”, Snapchat, forte de 100 millions d’utilisateurs actifs.

Le communiqué insiste: “LA 2024 fait appel à la force et à la présence de Facebook – premier réseau social au monde, premier réseau à dépasser 1 milliard de comptes – pour inviter les supporteurs à suivre le soleil jusqu’à Los Angeles, en 2024. Depuis mercredi, les utilisateurs de Facebook ont soumis leurs questions à l’équipe de direction de LA 2024, avant de prendre part à la discussion en temps réel lors du streaming vidéo, à 9 h ce (vendredi) matin, heure de la côte ouest des États-Unis.”
Le ton est donné. Il ne devrait plus trop évoluer. Face à leurs trois rivaux, tous européens, les Américains de Los Angeles souhaitent présenter leur candidature sur un mode interactif et connecté. Ils ne seront pas les seuls. Mais, en prenant les devants, ils se donnent une chance de distancer la concurrence sur un terrain où l’Amérique a toujours été à la pointe de l’innovation.
Commentaire de Casey Wasserman, le président de LA 2024 : “À Los Angeles, nous avons la chance d’avoir à portée de la main les technologies nouvelles et l’innovation. La séance de questions / réponses en direct sur Facebook, aujourd’hui, témoigne de notre volonté de proposer une totale transparence et d’ouvrir un dialogue.”
Même son de cloche chez Janet Evans, le vice-présidente et directrice du département des relations avec les athlètes: “LA 2024 puise dans le sens authentique de l’innovation qui caractérise la Californie pour mobiliser encore davantage le soutien local solide dont nous bénéficions déjà pour l’organisation des Jeux à Los Angeles. Voir l’élan et l’implication en faveur de la candidature est déjà très exaltant et nous donne une bonne idée de la chaleur et de l’enthousiasme de l’accueil que les habitants réserveront aux athlètes du monde entier, en 2024, si l’honneur nous échoit d’accueillir les Jeux.”