— Publié le 1 février 2016

A Los Angeles, Thomas Bach danse avec les stars

Candidatures Focus

Thomas Bach ne craint ni les nuits en avion ni les effets du décalage horaire. En fin de semaine passée, le président du CIO avait posé pour quelques jours son sac de voyage à Athènes, en Grèce. L’occasion d’une visite dans un camp de réfugiées. Changement de décor depuis dimanche 31 janvier. Le dirigeant allemand a atterri à Los Angeles, Californie. Une visite moins chargée d’histoire, mais largement aussi médiatique. La ville américaine est candidate aux Jeux en 2024. Thomas Bach y est donc accueilli avec les honneurs d’un chef d’Etat.
A son programme, une visite de quelques-uns des sites proposés par Los Angeles dans son dossier de candidature aux Jeux d’été, une rencontre avec les principaux porteurs du projet et, tradition californienne oblige, quelques mondanités avec les stars locales. Dimanche 31 janvier, Thomas Bach n’a pas eu à choisir entre ces trois activités. L’équipe de LA2024 lui a proposé les trois d’un coup. Avec, en prime, une rencontre de NBA.
En début de soirée, Thomas Bach a pris la route du Staples Center, un site clef du dispositif olympique de Los Angeles, au cœur du pôle situé “downtown”. A l’affiche, un match entre les Lakers et les Hornets de Charlotte. Pas vraiment le choc de la journée, mais l’essentiel était ailleurs. Dans la mise en scène. Flanqué de Casey Wasserman, le patron de la candidature, et de Magic Johnson, désigné en novembre dernier vice-président de LA2024, le président du CIO a serré la pogne de Kobe Bryant et posé pour les photographes. Belle entrée en matière.
Programme moins glamour mais tout aussi chargé en ce lundi 1er février. Thomas Bach et la délégation du CIO doivent assister à plusieurs réunions avec Éric Garcetti, le maire de Los Angeles, Herb Wesson, le président du conseil municipal, et des dirigeants de LA 2024. Parmi eux, Magic Johnson et Janet Evans, les deux visages les plus reconnaissables de la candidature américaine. A leur agenda, également, une entrevue avec Larry Probst et Scott Blackmun, respectivement président et directeur général de l’USOC, le comité olympique américain. Enfin, précise un communiqué de la candidature, “la délégation rencontrera également des champions olympiques américains, des responsables d’entreprises et des reporters de médias locaux”. Thomas Bach croisera aussi deux membres américaines du CIO, Anita DeFrantz et Angela Ruggiero.
Un peu plus tard dans la journée, histoire de se dégourdir les jambes, visite des deux sites choisis par l’équipe de LA2024 pour le village des athlètes et celui des médias: UCLA et USC, les deux plus prestigieuses universités de la Cité des Anges. “Suivant les orientations du président Bach, nous sommes en train de créer un concept pour les Jeux apte à faire vivre aux athlètes la meilleure expérience, une expérience personnalisée qui tirera parti de notre climat idéal et de l’existence de sites hors pair”, a expliqué Casey Wasserman en amont de la visite du président du CIO à Los Angeles.
Mardi 2 février, Thomas Bach se rendra dans la région de la baie de San Francisco, pour y rencontrer des responsables d’entreprises technologiques. Moins olympique. Quoique…