— Publié le 8 juin 2015

Pour 2020, Lausanne s’offre un anneau olympique

Candidatures Focus

Dernière ligne droite pour Lausanne 2020. L’équipe de candidature de la ville suisse pour les Jeux olympiques de la Jeunesse d’hiver en 2020 compte les jours. Moins de deux mois la sépare encore de l’ouverture de la session du CIO à Kuala Lumpur où doit se dérouler le vote, le 31 juillet, de la ville-hôte de l’événement. Le projet helvétique y sera en concurrence avec le dossier présenté par les Roumains de Brasov. Dans les deux cas, une victoire européenne. Pour l’un comme pour l’autre, la perspective de JOJ 2020 disputés dans un décor de sports d’hiver. Tant mieux.

Avant même le jour du vote, Lausanne a déjà la certitude d’une année 2020 très sportive. La Suisse a obtenu le mois dernier l’organisation des Mondiaux de hockey-sur-glace 2020. Un événement qui sera partagé entre Zurich et Lausanne. Pour réussir le doublé, le comité de candidature des JOJ d’hiver a avancé en fin de semaine passée un nouveau pion: la présentation du village des athlètes. Une cité universitaire au concept plutôt novateur, destinée à héberger les délégations des Jeux de la Jeunesse en cas de victoire du dossier suisse (notre photo).

 

Le projet choisi par le jury de Lausanne décline, selon le communiqué de l’équipe de candidature, « une proposition architecturale engagée, innovante, cohérente et forte ». Derrière un nom emprunté à la science-fiction, « Vortex », se cache un bâtiment rond en forme d’anneau de 140 m de diamètre et 30 m de haut. Un anneau olympique, en somme, dessiné par le bureau d’architectes zurichois Dürig AG.

En mode JOJ, le village pourrait accueillir 1 700 lits. Une capacité jugée suffisante pour un événement olympique où se pressent environ 1 200 athlètes. Il comptera 630 chambres, 475 studios et 50 appartements. Nouveauté: il permettrait de loger la totalité des délégations dans un seul bâtiment, garantie d’une ambiance assez unique. Sa forme d’anneau olympique, presque naturelle dans une ville où sont hébergés le CIO et une quarantaine de fédérations internationales, donne naissance à une cour intérieure de 7 800 m2. Une sorte de « plaza » où pourrait battre le coeur des JOJ d’hiver en 2020. Egalement prévus dans le périmètre du Vortex: deux salles de sport, un centre de vie enfantine, culturelle et associative, des restaurants et des commerces.

« Le canton de Vaud – porteur du projet – démontre à la fois son enthousiasme pour la jeunesse, pour l’Université et son avenir et pour le projet des Jeux olympiques de la jeunesse, souligne l’équipe de Lausanne 2020 dans un communiqué. Le département des finances et des relations extérieures  (DFIRE) conduit le projet dans les délais annoncés. L’ensemble de ce programme architectural est aujourd’hui estimé à 175 millions de francs suisses. » Une enveloppe budgétaire initialement plus importante (200 millions de francs suisses), selon la presse helvétique, mais finalement revue à la baisse. La caisse de pension de l’Etat est pressentie comme investisseur.

Précision: le projet du Vortex n’est pas directement lié à l’obtention par Lausanne des Jeux de la Jeunesse. Il se fera, victoire ou pas le 31 juillet 2015. Le chantier doit débuter en janvier 2017. Le bâtiment circulaire est annoncé pour une livraison à la fin de l’année 2019.