— Publié le 1 avril 2015

Elus politiques et salariés disent oui à Paris 2024

Candidatures Focus

Partout où le regard se tourne, les clignotants sont au vert pour le projet olympique de la France. A Paris, les élus politiques en parlent avec des étincelles dans les yeux. Mieux, ils votent comme un seul homme en faveur de la candidature. Et un même soutien se manifeste dans le monde du travail.

Les élus, d’abord. Invités à se prononcer sur le projet de candidature de la capitale pour les Jeux olympiques et paralympiques en 2024, les conseils d’arrondissement parisiens n’ont pas hésité. Ils ont dit oui. Quatorze d’entre eux se sont prononcés par vote lundi soir. A l’exception du IIème arrondissement, ils ont tous approuvé le vœu de la maire (PS), Anne Hidalgo, “d’engager pleinement et avec responsabilité Paris en faveur d’une candidature.” Les derniers arrondissements donneront leur avis jeudi 2 avril. Le vote du Conseil de Paris, dernière étape avant le feu vert de la capitale, est prévu le 13 avril. Dans un tel contexte, il s’annonce comme une simple formalité et devrait confirmer l’unanimité politique autour de l’ambition olympique française.

Autre soutien: le monde du travail. Un sondage réalisé par l’IFOP à la demande de la Fédération française du sport en entreprise révèle que deux tiers des salariés, soit 65%, se disent favorables à une candidature Paris aux Jeux de 2024. Dans le détail, ils sont 73% à estimer que les Jeux favoriseraient la création d’emplois et 58% à juger qu’ils doperaient la croissance économique. Mais pas moins de 74% des personnes interrogées craignent le coût financier d’un tel événement. Enfin, ils sont 43%, soit près d’un salarié sur deux, à se dire inquiets sur le risques d’attentats. Ce sondage a été effectué selon la méthode des quotas auprès de 1087 salariés des secteurs publics et privés entre le 5 et le 20 mars.