— Publié le 11 mars 2015

Au CIO, le changement c’est maintenant

Institutions Focus

L’Agenda 2020 voté en décembre dernier par l’Assemblée générale du CIO, à l’unanimité, se met peu à peu en place. Et il ne concerne pas seulement le processus de candidature pour les Jeux. L’institution olympique elle-même en voit les effets, dans sa propre administration. Un signe que ses résolutions ne devraient pas rester lettre morte. Le CIO a communiqué très officiellement, ce mercredi 11 mars, les nombreux changements opérés dans son organisation.

Premier bénéficiaire: Pere Miró. Il devient directeur général adjoint des relations avec le mouvement olympique. Parmi ses nouvelles responsabilités, il aidera le président et le directeur général à renforcer les relations du CIO avec les autres membres du mouvement olympique et leur donnera des conseils stratégiques. Il coordonnera et supervisera également toutes les subventions accordées par le CIO au mouvement olympique. Pere Miró demeure directeur de la Solidarité olympique et des relations avec les CNO.

Autre changement: la communication. Son directeur, Mark Adams, a présenté un nouveau plan pour la communication stratégique. Avec un objectif: “associer la force des anneaux et des Jeux olympiques au CIO.” Cette nouvelle stratégie permettra de renforcer la mission du CIO, à savoir mettre le sport au service de l’humanité. Les fonctions de Mark Adams seront donc amenées à évoluer. Il apportera un appui plus direct au président du CIO dans le cadre de ses tâches quotidiennes et deviendra son porte-parole. La structure du département de la communication sera donc réexaminée afin d’étendre les actions de communication sur le plan stratégique et en relation avec la marque.

Très attendue depuis le vote de l’Agenda 2020, la future chaîne olympique progresse. Une formule a été retenue et approuvée pour la gestion de la société. Le recrutement pour les principaux postes de direction va maintenant débuter à la fois pour les opérations prévues à Madrid et à Lausanne au sein d’ITMS (Services de télévision et de marketing du CIO).

Le département de la coopération internationale et du développement verra en outre ses fonctions évoluer et sera rebaptisé “département du développement social par le sport et des affaires publiques.” Un département en charge du développement institutionnel, de la marque et de la durabilité sera créé et placé sous la direction de Marie Sallois Dembreville.

Enfin, il est créé un nouveau poste de responsable de l’éthique et de la conformité. Il sera occupé par Pâquerette Girard Zapelli.