— Publié le 6 février 2015

A Bakou, tout est presque prêt pour accueillir l’Europe

Événements Focus

Le temps change à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. La ville est entrée dans l’hiver. Mais l’humeur reste la même dans la préparation des premiers Jeux Européens de l’histoire, prévus du 12 au 28 juin 2015. Un mélange de sérénité et d’impatience. Bakou a reçu, jeudi 5 et vendredi 6 février, la 5ème et dernière visite de la commission de coordination (notre photo) de l’Association des comités olympiques européens (EOC). Une commission menée tambour battant par le Grec Spyros Capralos. Et notamment composée de Denis Masseglia, le président du CNOSF, et le Belge Jean-Michel Saive, membre de la commission des athlètes de l’ACNO.

En deux jours de visites et de réunions, les délégués ont pu vérifier une nouvelle fois ce qu’ils ont constaté dès leur premier séjour dans la capitale azérie: tout sera prêt à temps pour ces premiers Jeux Européens. Et tout devrait être grandiose. Patrick Hickey, le président de l’EOC, peut brandir ses chiffres avec fierté: 6 000 athlètes, 20 sports, dont 11 où les Jeux de Bakou participeront de façon directe ou indirecte au processus de qualification pour les JO de Rio en 2016, 600 médias étrangers attendus pour couvrir l’événement. “Au départ, nous pensions réduire le programme à 10 sports, nous en avons finalement 20. Et nous en avons refusé 6”, souligne Patrick Hickey.

A un peu plus de 120 jours de l’ouverture, les Jeux Européens ont assuré une couverture télévisée dans 133 territoires. “Avec une moyenne de 5 heures de diffusion par jour”, précise Simon Clegg, le patron du comité d’organisation (BEGOC). Il reste à trouver un accord de retransmission avec une chaîne britannique. Mais les discussions avancent, assure-t-on à Bakou. Un contrat avec un diffuseur américain serait également proche d’être signé.

Ces deux derniers jours, la commission de coordination de l’EOC a pu s’offrir un tour partiel des installations. Une promenade dans le futur parc des Jeux Européens, une découverte de la piscine, un détour par le Velopark où se disputeront les épreuves de VTT, une visite du stand de tir. Commentaire plein d’assurance de Spyros Capralos: “Bakou 2015 est parfaitement sur les rails pour organiser des Jeux grandioses. Le comité d’organisation est entré dans la dernière phase de la préparation. Chaque jour compte. Mais le timing a été respecté concernant les constructions. Je suis très confiant, tout sera parfaitement prêt pour l’ouverture des Jeux Européens.”

Prochaines étapes au calendrier de la capitale de l’Azerbaïdjan et des organisateurs: la dernière visite des comités nationaux olympiques, prévue du 12 au 14 février, puis les festivités programmées pour la journée du 4 mars 2015, une date marquant J – 100 avant la cérémonie d’ouverture.