— Publié le 1 décembre 2014

Un sportif s’en va, une sportive arrive

Institutions Focus

Bonne nouvelle pour le sport francophone: la Canadienne Michaëlle Jean, 57 ans, a été désignée dimanche 30 novembre à Dakar Secrétaire générale de la francophonie, un poste qu’elle occupera à partir du 1er janvier 2015. Elle remplace le Sénégalais Abdou Diouf, qui aura dirigé l’OIF pendant 12 ans. “On ne remplace pas Abdou Diouf, on lui succède”, a tenu à préciser Michaëlle Jean peu après le vote, où les représentants des pays francophones l’ont préférée aux quatre autres candidats, Jean-Claude de l’Estrac (Ile Maurice), Pierre Buyoya (Burundi), Henri Lopes (Congo) et Agustin Nze Nfumu (Guinée équatoriale).

La victoire de Michaëlle Jean a des allures de révolution dans l’univers francophone. La Canadienne d’origine haïtienne devient la première femme à siéger à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie. Elle est aussi la première Secrétaire générale à ne pas être issue d’un pays africain, une rupture avec la règle non écrite selon laquelle le poste doit revenir un représentant de l’Afrique.

Michaëlle Jean avec Nawal El Moutawakel, Christophe De Kepper et Carlos Nuzman aux JO de Londres 2012.

Michaëlle Jean (au centre) avec Nawal el Moutawakel, Christophe De Kepper et Carlos Nuzman aux JO de Londres en 2012

Le sport, dans tout cela? Gouverneure générale et commandante en chef du Canada entre 2005 et 2010, Michaëlle Jean était à coup sûr, parmi les cinq candidats, la plus proche du mouvement sportif. A Vancouver, en 2010, elle avait prononcé le discours d’ouverture des Jeux d’hiver. Surtout, la Canadienne avait été désignée par Abdou Diouf pour être Grand témoin de la francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres en 2012.

A Dakar, où se tenait ces deux derniers jours le Sommet de la Francophonie, l’olympisme a occupé une place plus forte que jamais. A la veille de la désignation de Michaëlle Jean, Abdou Diouf avait reçu très officiellement l’Ordre olympique d’or (photo du haut) des mains de Thomas Bach, le président du CIO, arrivé vendredi soir dans la capitale sénégalaise. Une cérémonie au cours de laquelle le dirigeant allemand et son collègue du CIO, le Prince Albert de Monaco, ont insisté sur le rôle joué par Abdou Diouf pour le développement du sport dans l’univers francophone et la place du français aux Jeux.

Un sportif s’en va, une sportive arrive. Michaëlle Jean prendra ses fonctions à l’OIF au début du mois de janvier 2015. L’une de ses première décisions devrait être de choisir un Grand témoin de la francophonie pour les Jeux de Rio en 2016.

Michaëlle Jean avec Marcel Aubut, Président du Comité Olympique Canadien.

Michaëlle Jean avec Marcel Aubut, le président du Comité olympique canadien