— Publié le 27 août 2014

Berlin veut soumettre les Jeux au vote

Candidatures Focus

L’idée olympique alimente le débat en Allemagne. On pouvait s’y attendre depuis septembre dernier et l’élection de Thomas Bach, l’ancien patron du comité olympique allemand, à la présidence du CIO. Deux villes ont publiquement annoncé étudier une éventuelle candidature aux Jeux d’été: Berlin et Hambourg. Le maire de la première, Klaus Wowereit, a pris quelques longueurs d’avance en expliquant, mardi 26 août, qu’il révélerait le concept olympique de la capitale allemande dès lundi 1er septembre. Mais, prudent, il a également assuré que le projet d’une candidature olympique serait l’objet d’un référendum auprès de la population berlinoise.

S’exprimant devant des reporters, Klaus Wowereit a expliqué que ses équipes s’activaient actuellement à répondre en détails, avec un maximum de précisions, au questionnaire envoyé par le comité olympique allemand (DOSB) à Berlin et à Hambourg. Un questionnaire à renvoyer avant le 31 août, dont les réponses sont censées faire pencher le DOSB d’un côté ou de l’autre. Et, accessoirement, à décider les dirigeants olympiques allemands à se lancer dans la bataille pour les Jeux de 2024, ou au contraire à passer leur tour et se positionner plutôt pour les Jeux de 2028. La question n’est pas encore réglée. Elle ne devrait pas l’être avant le début du mois de décembre 2014.

L’étape suivante, très immédiate, est fixée pour Berlin au lundi 1er septembre. La date annoncée par son maire pour la révélation du concept et du dispositif d’une candidature olympique. Selon plusieurs sources, Berlin envisage un projet peu onéreux, où les Jeux utiliseraient pour l’essentiel des installations sportives déjà existantes. Le stade olympique serait rénové. Mais il faudrait construire au moins un centre aquatique et une salle de volley-ball.

Précision: la candidature de Berlin, si elle devait se concrétiser, serait soumise à un référendum. “Les Jeux coûtent très cher, a expliqué Klaus Wowereit. Un tel projet doit être soutenu par une grande majorité des Berlinois.” A Hambourg, l’autre option allemande, un récent sondage faisait état d’un pourcentage de 73% des personnes interrogées en faveur des Jeux olympiques. Combien seraient-ils à Berlin? L’échec de Munich dans la course aux Jeux d’hiver de 2018 a laissé des traces dans le public allemand. Et il est encore difficile d’estimer l’impact que peut avoir la présence de Thomas Bach à la tête du CIO sur l’opinion publique en Allemagne.

Rien n’est fait, donc. Mais les choses pourraient rapidement s’accélérer. Le comité olympique allemand souhaite prendre une décision ferme et définitive avant la fin de l’année. Une période qui s’annonce déjà très chargée sur le front des candidatures olympiques, avec des annonces attendues également du côté de Paris et d’Istanbul. Pour rappel, l’Allemagne n’a plus organisé les Jeux d’été depuis Munich en 1972. Quant à Berlin, elle a accueilli l’événement une seule fois, en 1936, l’époque du IIIème Reich.