— Publié le 25 juillet 2014

Rencontre au sommet pour les candidats américains

Candidatures Focus

Les choses vraiment sérieuses commencent, aux Etats-Unis, pour les quatre villes en course pour une candidature aux Jeux d’été de 2024. Pour la première fois depuis le début du projet, une réunion commune doit rassembler des représentants de San Francisco, Boston, Washington DC et Los Angeles, les quatre villes qui composent la “short-list” des prétendantes. Elle se tient ce vendredi 25 juillet, au siège de l’USOC, le Comité olympique américain, à Colorado Springs.

Officiellement, cette première étape n’a rien de décisif. Elle est présentée comme une réunion d’information, où l’état-major de l’USOC veut expliquer aux représentants des quatre villes les points clés d’une candidature, à commencer par l’aspect financier et les questions de marketing. Le Comité olympique américain souhaite également préciser sa façon d’envisager une candidature, avec une décision définitive de se lancer dans la course qui ne devrait pas être prise avant le début de l’année 2015.

Les quatre villes américaines ont pu envoyer à Colorado Springs jusqu’à quatre représentants. Les délégations doivent rencontrer les deux principaux porteurs du projet, le président de l’USOC, et nouveau membre du CIO, Larry Probst III, et le directeur exécutif, Scott Blackmun. Elles auront également l’occasion de croiser les autres têtes pensantes, le chef du protocole, Chris Sullivan, le directeur de la communication, Patrick Sandusky, la responsable du marketing, Lisa Baird, le directeur du développement, Jon Denney, et le conseiller Doug Arnot, chargé notamment de la sélection des villes postulantes.

A ce stade du processus, il sera surtout demandé aux représentants des villes d’écouter et de poser des questions. L’heure des présentations formelles et du grand oral est prévue pour plus tard dans l’année. Quant à celle du choix par l’USOC de la ville américaine candidate aux Jeux de 2024, elle n’est pas encore d’actualité. Scott Blackmun l’a rappelé: “Nous attendons de voir quelles décisions seront prises en décembre par le CIO, lors de son Assemble générale à Monaco, concernant l’Agenda 2020 et plus particulièrement le processus de candidature.” Une réforme du processus, espérée et attendue, qui aura une influence sur la décision définitive de l’USOC de se lancer dans la bataille.

Rien de décisif, donc. Il n’empêche, la composition des délégations envoyées à Colorado Springs n’est pas sans importance. San Francisco, souvent présentée comme le choix numéro un de Larry Probst, a délégué l’ancienne nageuse olympique Anne Cribbs, le patron des San Francisco Giants, Larry Baer, l’homme d’affaires Steve Standberg, et un conseiller du maire Ed Lee. Boston, où le projet d’une candidature partage l’opinion et la presse locale, est représentée par son maire, Marty Walsh. Même chose pour Los Angeles, dont le maire Eric Garcetti a fait le déplacement vers le Colorado, accompagné notamment de l’homme d’affaires Casey Wasserman. Enfin, l’équipe de Washington DC est conduite par le gouverneur, Terry McAuliffe. La composition de ces quatre groupes en dit déjà beaucoup sur la motivation, et la stratégie, des uns et des autres.