— Publié le 18 juin 2014

Le basket français veut mettre l’Euro dans son panier

Candidatures Focus

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Retiré des mains de l’Ukraine par le bureau de la FIBA Europe, réuni la semaine passée à Munich, l’EuroBasket masculin 2015 pourrait atterrir dans celles de la France. La Fédération française de basket-ball (FFBB) et son président, Jean-Pierre Siutat, le souhaitent et n’en font pas mystère. L’événement les tente, en partie ou même, qui sait, dans sa totalité.

Dans sa formule actuelle, l’EuroBasket 2015 regroupera 24 équipes. Il débutera par une phase de poules, construite autour de quatre groupes de six équipes, avant de basculer vers un deuxième tour avec des matchs à élimination directe. « On va candidater pour un premier tour, mais en se réservant la possibilité d’aller plus loin et de viser un projet plus ambitieux: la compétition toute entière », avance Jean-Pierre Siutat, fier de rappeler que la France avait fait cause commune avec l’Allemagne dès 2010 pour décrocher l’organisation de ce championnat d’Europe, mais la FIBA Europe leur avait préféré le dossier ukrainien.

Une réunion est prévue ce mercredi 18 juin avec Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Sports. Le président de la FFBB doit y défendre son idée, détailler son pan et surtout en révéler les coûts. « L’Euro tout entier serait évidemment plus cher, explique-t-il, mais la perspective de voir la génération des Tony Parker et Boris Diaw disputer une phase finale en France ne manque pas d’attrait. » Les deux hommes viennent tout juste de décrocher le titre NBA avec les San Antonio Spurs. Un argument qui pourrait peser dans la balance au moment où l’Etat devra prendre une décision. L’EuroBasket 2015, le dernier de l’olympiade, servira en effet de tournoi de qualification aux Jeux de Rio, où l’immense TP devrait faire ses adieux à l’équipe de France.

Premier tour ou tournoi tout entier, l’événement ne pourra pas se disputer à Bercy. Le POPB, actuellement fermé pour rénovation, ne sera pas encore opérationnel aux dates prévues pour le championnat d’Europe (5-20 septembre). Mais le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d’Ascq, près de Lille, constituerait une solution de remplacement quasi-idéale. Tout récemment choisi pour organiser des rencontres du Mondial 2017 de handball, il peut accueillir 25.000 spectateurs en version dite Arena, c’est à dire transformé en salle rétractable.

A en croire la FIBA Europe, la liste des pays candidats serait déjà très longue. Une bonne quinzaine, pour tout ou partie de la compétition. Parmi eux, les noms de l’Allemagne, la Slovénie, la Lituanie et l’Espagne ont été cités. Les fédérations nationales ont jusqu’au 31 juillet 2014 pour déposer un dossier complet de candidature. Une réponse est attendue dans le meilleur des cas un mois plus tard, sans doute pas après la fin du mois de septembre. La FIBA Europe pourrait également, après avoir choisi un ou plusieurs pays hôtes, attribuer à l’Ukraine l’organisation de l’EuroBasket 2017.