- 20/12/2019

L’AMA publie son rapport 2017 sur les violations des règles antidopage

Montréal, le 19 décembre 2019 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) publie aujourd’hui son cinquième rapport annuel sur les violations des règles antidopage (VRAD), qui présente les statistiques officielles des violations des règles du Code mondial antidopage. Comme pour les années précédentes, le rapport est disponible en format PDF [en anglais], ainsi que dans une version dynamique en format Excel [en anglais] qui illustre les statistiques des VRAD de manière interactive.

Le rapport fait état des cas de dopage commis dans le sport au niveau mondial en 2017. Il souligne notamment qu’un total de 1804 VRAD ont été enregistrées cette année-là, ce qui représente une augmentation de près de 13,1 % par rapport au nombre de 1595 enregistré en 2016.

Sur ce total, 1459 VRAD proviennent de résultats d’analyse anormaux (RAA), aussi appelés « résultats positifs ». Le reste provient d’enquêtes et de renseignements ayant mené à 317 violations commises par des sportifs et 28 par des membres du personnel d’encadrement.

« En combinaison avec le Rapport sur les données de contrôles antidopage 2017 de l’AMA, publié en juillet 2018, ce rapport sur les violations des règles antidopage donne un bon aperçu de la quantité et du type de violations que nous rencontrons et des progrès réalisés à cet égard, a commenté le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli. Plus particulièrement, nous continuons de percevoir les effets des contrôles “intelligents” issus de renseignements – un aspect auquel l’Agence porte une attention toujours accrue, alors que nous renforçons nos capacités en matière d’enquêtes et de collecte de renseignements. Il est intéressant de noter que le nombre de violations des règles antidopage résultant de violations non analytiques a augmenté d’environ 28 % entre 2016 et 2017. »

« Les contrôles en compétition et hors compétition restent cruciaux pour la détection du dopage, mais les événements récents ont montré que les enquêtes jouent un rôle de plus en plus important dans la protection des droits des sportifs propres du monde entier. Ce rapport nous rappelle également l’importance de l’éducation fondée sur des preuves afin de prévenir le dopage. Les programmes d’éducation tels que ceux mis en place par l’AMA fournissent aux sportifs l’information nécessaire pour les aider à concourir dans un sport propre et continuer de faire les bons choix tout au long de leur carrière. »

Le rapport comprend toutes les décisions de VRAD communiquées à l’AMA. Elles comprennent les décisions fondées sur des RAA résultant d’échantillons prélevés par les organisations antidopage en 2017, ainsi que les décisions sur les VRAD non analytiques rendues en 2017.

Comme pour les années précédentes, le rapport commence par une introduction et un résumé mettant en relief les données essentielles. Les première et deuxième sections présentent l’issue de la gestion des résultats (y compris les VRAD) pour tous les cas de RAA détectés par les laboratoires accrédités par l’AMA, résultant d’échantillons prélevés sur des sportifs en compétition et hors compétition en 2017. Ils sont présentés par sport et par discipline (section 1), et par autorité de contrôle (section 2).

La section 3 inclut les VRAD issues de cas non analytiques commises par des sportifs (données présentées par sport et par nationalité) ou par des membres du personnel d’encadrement (données présentées par nationalité).

La section 4 présente le nombre total de VRAD répertoriées en 2017, qui comprend les violations analytiques et non analytiques. Ces données sont classées par sport et par nationalité et selon le type d’échantillon (urine ou sang), le type de contrôle (en compétition ou hors compétition) et le sexe du sportif.

Nous vous invitons à consulter le rapport complet en PDF, le rapport dynamique en Excel, ainsi qu’un document de questions et réponses.

ActualitésVoir toutes les actualités