- 14/11/2019

L’AMA publie plusieurs vidéos à l’occasion de son 20e anniversaire

Montréal, le 13 novembre 2019 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) est heureuse de publier une vidéo qui célèbre son 20e anniversaire et sa mission visant à « mener un mouvement mondial pour un sport sans dopage en collaboration avec ses partenaires ». Cette vidéo a été diffusée pour la première fois lors de la Cinquième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport, qui s’est tenue du 5 au 7 novembre à Katowice, en Pologne. Elle présente un certain nombre de partenaires internes et externes de l’AMA qui parlent de la création de l’Agence, de ses dirigeants, de ses progrès et de ses défis.

L’Agence souhaite également partager deux autres vidéos dans lesquelles des sportifs et d’autres partenaires souhaitent à l’AMA un bon 20e anniversaire :

  1. Sportifs
  2. Autres partenaires

 

Dans son allocution devant plus de 1 500 participants à la Conférence mondiale la semaine passée, le Président de l’AMA, Sir Craig Reedie, a déclaré : « Il est remarquable de constater à quel point l’AMA et, par extension, le Programme mondial antidopage ont progressé au cours des deux dernières décennies. Avec l’énergie de tous – sportifs, gouvernements, sports, laboratoires, organisations nationales et régionales antidopage, et tous ceux qui s’intéressent à l’intégrité du sport –, je suis convaincu que l’AMA restera à l’avant-scène de la protection du sport propre au cours des 20 prochaines années et bien au-delà. »

Le mouvement antidopage comme nous le connaissons aujourd’hui est le résultat de crises qui ont secoué le sport, et plus particulièrement du scandale Festina qui avait marqué le cyclisme en 1998. À l’époque, il n’existait pas de réponse unique au dopage dans le sport. Chaque sport avait des règles diverses et les pays avaient différentes lois, ce qui fait qu’un sportif pouvait, par exemple, être suspendu dans un pays ou un sport, mais participer à des compétitions dans un autre. Le dopage a ainsi commencé à être considéré comme la menace la plus importante pour les valeurs du sport.

Réunissant toutes les parties concernées à Lausanne, la première Conférence mondiale sur le dopage dans le sport a abouti à la Déclaration de Lausanne sur le dopage dans le sport. Ce document a mené à la création d’une agence internationale antidopage indépendante devant être opérationnelle pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2000 à Sydney, en Australie.

En vertu des termes de la Déclaration de Lausanne, l’AMA a été fondée le 10 novembre 1999 pour promouvoir et coordonner la lutte contre le dopage dans le sport sur le plan international. L’Agence a commencé ses opérations dans le courant de l’année sous la forme d’un partenariat unique à parts égales (50-50) entre le Mouvement sportif et les gouvernements du monde.

L’entrée en vigueur de la première version du Code mondial antidopage (le Code), qui est le document fondamental et universel sur lequel repose le Programme mondial antidopage, a rapidement suivi en 2004. Le Code harmonise les politiques, règles et règlements antidopage des organisations sportives et des autorités publiques du monde entier. Le Code est accompagné des Standards internationaux destinés à favoriser la cohérence entre les pratiques des organisations antidopage dans divers domaines, notamment les contrôles, les laboratoires, les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), la Liste des substances et des méthodes interdites, la protection des renseignements personnels, la conformité au Code des signataires, et, à partir de janvier 2021, la gestion des résultats et l’éducation.

En parallèle, la Convention de l’UNESCO contre le dopage dans le sport, l’instrument juridique par lequel les gouvernements formalisent leur engagement dans la lutte contre le dopage dans le sport, a été adoptée en 2005. Elle permet aux gouvernements d’harmoniser leurs politiques nationales avec les dispositions du Code et de continuer ainsi d’uniformiser les règles régissant la lutte contre le dopage dans le sport et la législation publique. La Convention a maintenant été ratifiée par 188 pays, ce qui représente quelque 99 % de la population mondiale.

La Conférence mondiale de la semaine dernière s’est conclue par l’approbation de la quatrième version du Code et des Standards internationaux par le Conseil de fondation et le Comité exécutif de l’AMA, respectivement. Tous ces documents entreront en vigueur le 1er janvier 2021.

ActualitésVoir toutes les actualités