- 29/09/2019

Le Comité Directeur de l’UCI confirme son engagement en faveur de la nouvelle organisation du cyclisme sur piste et sur route, ainsi que du cyclisme féminin

Réuni du 24 au 26 septembre à Harrogate, dans le Yorkshire, en Grande-Bretagne, en marge des Championnats du Monde Route UCI 2019, le Comité Directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) a approuvé les avancées réalisées dans le cadre de la nouvelle organisation du cyclisme sur piste et sur route, tout en soutenant les efforts de la Fédération en matière de promotion des femmes dans le sport et en faveur du vélo pour tous.

Les membres du Comité Directeur de l’UCI ont constaté avec satisfaction que la réforme du cyclisme sur piste annoncée plus tôt dans l’année avançait conformément au planning établi. Partant du constat que la discipline possède un potentiel de développement considérable mais que celui-ci n’est pas exploité de façon satisfaisante, la réforme s’articule autour de la transformation de la Coupe du Monde Piste UCI en Coupe des Nations UCI, du déplacement des Championnats du Monde Piste UCI en automne (hémisphère nord) et de la création d’un nouveau circuit commercial innovant, formaté pour la télévision et conquérir de nouvelles audiences.

Dans ce cadre, la Coupe des Nations UCI comptera trois manches, organisées chacune dans une région du monde distincte : une en Amérique, une en Europe ou en Afrique, et une en Asie ou en Océanie. Ces manches se dérouleront dès 2021 – dans le cadre de la saison 2020-2021 –, avant les Championnats du Monde UCI de la discipline. Elles comprendront trois jours de compétition, diffusés en direct. Le programme sportif commun aux différentes manches se composera, pour les hommes comme pour les femmes, des spécialités suivantes : poursuite par équipes, vitesse par équipes, poursuite individuelle, vitesse individuelle, keirin, kilomètre (hommes) / 500 m (femmes) contre la montre, Madison et Omnium. D’autres épreuves pourront figurer au programme.

Le nouveau circuit commercial se concentrera quant à lui sur des épreuves courtes, afin d’être accessible et attrayant pour la plus large audience possible. Il se déroulera dans la période suivant les Championnats du Monde Piste UCI. Sa première édition marquera le début de la saison 2021-2022. Les épreuves retenues sont les suivantes, pour les hommes comme pour les femmes : vitesse individuelle, keirin, course à l’élimination et Scratch. Le format des épreuves sera aménagé pour devenir plus court et plus dynamique. C’est à l’issue des Championnats du Monde UCI précédents que les coureurs qui participeront à toutes les manches de la série seront sélectionnés : les Mondiaux permettront d’identifier les 18 meilleurs sprinters et les 18 meilleurs coureurs de courses en peloton de chaque sexe. Lorsque des coureurs figureront dans plusieurs classements, les places vacantes pourront être attribuées par le biais de wild cards. La durée d’une manche du nouveau circuit sera d’environ deux heures.

De plus amples informations sur la réforme du cyclisme sur piste seront communiquées d’ici la fin de 2019.

Les membres du Comité Directeur ont de même salué la progression de la mise en place de l’UCI Classics Series, élément important de la nouvelle organisation du cyclisme sur route professionnel masculin qui regroupera l’ensemble des épreuves d’un jour de l’UCI WorldTour dès 2020. A partir de la saison prochaine, l’UCI Classics Series sera dotée d’un classement général propre, et un branding commun sera introduit pour l’ensemble des épreuves qui la composent. La mise sur pied de l’UCI ProSeries a quant à elle franchi un cap décisif avec l’approbation de son règlement (publié prochainement sur le site internet de l’UCI) et de son calendrier. L’UCI ProSeries offrira une visibilité accrue aux épreuves de la 2e division masculine et féminine.

S’agissant de la promotion de l’équité entre hommes et femmes, le Comité Directeur a approuvé le contenu d’un « Guide pratique UCI pour le développement du cyclisme féminin ». S’appuyant sur une série d’initiatives exemplaires mises en place par différentes Fédérations Nationales des cinq continents, ce document a pour ambition d’aider ces dernières à mettre en œuvre leurs propres stratégies de développement du cyclisme féminin. Il s’articule principalement autour de la promotion du cyclisme féminin, du développement de la participation des femmes (dans le cadre de leurs loisirs ou de compétitions), de la communication et de l’engagement auprès des plus jeunes, de l’amélioration du secteur élite (que ce soit au niveau de l’organisation des courses ou des équipes), ainsi que de la promotion de l’équité entre hommes et femmes au niveau de la gouvernance, de l’administration et des fonctions techniques, afin d’offrir les mêmes opportunités aux hommes et aux femmes au sein des différentes institutions.

Dans ce domaine, le Comité Directeur s’est félicité de l’implication de l’UCI dans une démarche de certification EDGE, standard de référence pour évaluer les engagements des entreprises et des organisations en matière d’égalité professionnelle hommes/femmes. Cette initiative s’inscrit dans la foulée d’une série d’autres mesures prises dans des domaines comme les programmes sportifs, les prize money, la lutte contre le harcèlement et la représentation équitables des deux sexes dans ses différents organes. L’UCI, première Fédération sportive internationale à entreprendre cette démarche, a atteint le premier niveau de certification (sur trois) et a pour objectif d’atteindre le deuxième niveau dans les deux ans. Cela passera par une adaptation de ses Statuts et des mesures au sein de son Service Administratif.

Soucieux de renforcer encore l’influence de l’UCI dans le développement du vélo pour tous, le Comité Directeur a approuvé la nomination de M. Chris Boardman (GBR) comme membre de la Commission Evénements de masse/Advocacy de l’UCI. Ce dernier est actuellement Conseiller politique pour British Cycling, Commissaire Marche et Cyclisme pour le Maire de Manchester, et un porte-parole des campagnes cyclistes très écouté, au Royaume-Uni comme à l’étranger. Ancien coureur professionnel sur route et sur piste très respecté, Champion Olympique et multiple Champion du Monde UCI, il apportera son expertise et un surcroît de visibilité précieux au service des objectifs de la commission.

L’élaboration de deux  guides qui contribueront à la promotion de la pratique cycliste s’inscrit dans la même optique : le premier, intitulé « Programme d’éducation cycliste pour enfants » a pour but d’aider les Fédérations Nationales à mettre sur pied des initiatives destinées aux plus jeunes ; le second, intitulé « Guide au sujet de l’organisation d’événements de cyclisme pour tous en marge des compétitions de haut niveau » soutiendra les organisateurs désireux d’accoler ce type d’événements populaires à leurs compétitions d’élite.

Durant leur réunion, les membres du Comité Directeur ont par ailleurs approuvé les Calendriers Internationaux UCI suivants :

Ils ont également entériné la date des Championnats du Monde Route UCI 2022, attribués en octobre dernier à la ville de Wollongong (Australie) : l’événement se déroulera du 18 au 25 septembre 2022.

A l’issue de la réunion, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « La réforme du cyclisme sur piste et la nouvelle organisation du cyclisme sur route professionnel sont, avec le développement du cyclisme féminin et du vélo pour tous, des pièces centrales du processus de conquête de nouvelles audiences et de nouveaux pratiquants pour notre sport. Ces projets avancent à bon rythme et je m’en réjouis. »

La prochaine réunion du Comité Directeur de l’UCI se tiendra les 1er et 2 février prochain à Dübendorf, en Suisse, en marge des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2020.

ActualitésVoir toutes les actualités