- 16/03/2017

Paris 2024 et les acteurs publics présentent leur projet d’aménagement et l’héritage des Jeux pour le territoire lors du MIPIM à Cannes

Le Comité Paris 2024 a détaillé sa vision d’un héritage innovant et durable pour le territoire et la population au cœur du Grand Paris qu’il entend accompagner.

 

A six mois de la désignation de la ville hôte par le CIO, Paris 2024 a présenté son projet technique et l’héritage des Jeux lors du MIPIM, le principal salon international des acteurs de l’immobilier qui réunit plus de 23 000 participants venus de 89 pays. Accompagnés d’élus et de Partenaires Officiels de la candidature venus afficher leur engagement et l’unité autour du projet, les dirigeants de Paris 2024 ont présenté un projet compact et durable pleinement ancré dans le développement urbain des territoires pour constituer un héritage majeur des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

 

Paris 2024 porte un projet de mutation urbaine des territoires au service des populations pleinement aligné avec l’Agenda 2020 du CIO, et s’engage à organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques les plus durables de l’histoire, avec l’objectif d’une réduction de 55% de l’empreinte carbone par rapport aux Jeux de Londres 2012.

 

Le concept technique Paris 2024 a été avant tout pensé comme un accélérateur de développement durable du territoire afin de répondre aux attentes et aux besoins des populations pour l’après Jeux :

 

  • Les villages des athlètes sera situé sur les communes de l’Île Saint Denis, Saint-Denis et Saint-Ouen. Le village des médias sera, lui, situé à Dugny-Le Bourget. Au total, ces deux villages créeront 4 500 logements, 100 000 m2 dédiés à l’activité économique et 23 000 m2 d’équipements et de services.
  • Ecoresponsable et conçu comme un laboratoire d’innovations durables, le village des athlètes comptera 10 hectares de jardins et 3 hectares d’agriculture urbaine sur les toits. Enfin 100% des chambres seront accessibles en fauteuil roulant.
  • Autour de la Seine et de la Cité du Cinéma, le village sera connecté via le hub « Pleyel » par l’autoroute et les nouvelles lignes de métro 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. Un atout supplémentaire qui viendra renforcer le statut de meilleur réseau de transport en commun au monde de la région capitale.
  • Un investissement massif en matière d’équipements sportifs de proximité afin de permettre aux populations de Paris, d’Ile de France et des territoires de Seine Saint-Denis de pratiquer davantage tous les sports.

 

« Notre présence au MIPIM un mois après la remise du dossier final au CIO est un signal fort envoyé aux investisseurs du monde entier, a déclaré Bernard Lapasset, co-président de Paris 2024. Nous voulons que les Jeux en 2024 laissent un héritage aux territoires et aux habitants que cela soit avec des équipements d’ampleur comme les villages ou le centre aquatique mais aussi comme les équipements de proximité. Depuis l’origine, nous avons voulu un projet durable et innovant et les retours que nous recevons sont positifs et nous confortent dans l’idée d’un projet pour répondre aux besoins des territoires. »

 

Levier de développement au niveau local, les Jeux à Paris en 2024 seront créateur de valeurs et d’emplois dès 2017. En effet, la construction des deux villages, du centre aquatique et des aménagements urbains contribuera à des retombées économiques évaluées à 10,7 milliards d’euros et près de 250 000 emplois pour l’Ile de France (étude CDES). Des éléments confortés par les excellents retours des investisseurs/aménageurs français et étrangers présents sur le stand Paris 2024 depuis l’ouverture du MIPIM, qui ont démontré un vif intérêt pour les 400 000 m2 de construction nouvelle.

 

Anne Hidalgo, Maire de Paris : « La candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques est une occasion formidable d’accélérer la mutation urbaine de tout un territoire et de gommer les frontières entre Paris et la Seine-Saint-Denis. Elle laissera un héritage partagé pour Paris et la Métropole tant matériel qu’immatériel et dans tous les domaines : pratique sportive mais également environnement, mobilité, accessibilité… Les Jeux représentent, pour Paris, un projet exceptionnel de concevoir une nouvelle façon de faire la ville : innovante, intelligente et durable. Le meilleur exemple est l’amélioration de la qualité de la Seine, permettant la tenue des compétitions en 2024 et la baignade pour le grand public en héritage. »

 

Pierre-Yves Bournazel, délégué spécial chargé des Jeux Olympiques et Paralympiques : « Paris 2024 est un projet d’intérêt général dans lequel la Région Ile-de-France est engagée à 200%. Dès le départ, notre candidature a été conçue comme un accélérateur des politiques publiques au service de l’attractivité du territoire et de la qualité de vie des franciliens. Nous voulons accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques parce qu’ils vont booster la dynamique que nous avons enclenchée et parce qu’ils laisseront un héritage utile:  En 2024, la Région, et particulièrement de la Seine-Saint-Denis, aura été profondément transformée avec le réseau de transport le plus performant au monde et de nouveaux éco-quartiers durables et innovants. »

 

Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris : « La Métropole du Grand Paris, avec ses élus, est pleinement mobilisée pour le succès de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Elle prend toute sa part en assumant, selon sa compétence, la maîtrise d’ouvrage d’infrastructures de classe mondiale (Centre aquatique olympique, franchissements…) »

 

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis : « Paris et la Seine-Saint-Denis sont mobilisés pour construire une candidature de Paris 2024 qui gagne et des territoires qui, ensemble, réussissent. C’est à la fois dire haut et fort notre souhait d’accueillir les sportifs du monde entier, mais aussi construire dès maintenant un projet d’héritage utile et durable qui permettra aux acteurs économiques de se saisir de l’ensemble des opportunités d’activités et d’emplois des Jeux. C’est le sens du rassemblement des collectivités pour ce beau projet, et de notre présence au MIPIM».

 

Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune : « Les Jeux Paris 2024 sont, pour Plaine Commune, une exceptionnelle opportunité de développement urbain et économique. Ils laisseront en héritage à la population non seulement de nouveaux équipements sportifs, un éco-quartier en bord de Seine, des franchissements pour résorber les fractures territoriales, mais également une montée en compétence des entreprises locales, des formations innovantes et un vecteur de nouveaux emplois. »

 

Bruno Beschizza, Président de Paris Terres d’Envol et Maire d’Aulnay-sous-Bois : « Les villes de Dugny et du Bourget ont reçu le monde entier lors de la COP 21 en décembre 2015. Aujourd’hui, le territoire de Paris Terres d’Envol souhaite participer pleinement à l’accueil des Jeux de 2024. Les Jeux nous donneront l’occasion d’amplifier le développement territorial déjà engagé et de laisser un héritage complet : des activités économiques confortées, des continuités urbaines renforcées, des liens entre villes et grands espaces de nature, des équipements sportifs modernisés et l’accueil d’un pôle espoir paralympique. »

 

Philippe Yvin, Président du directoire de la Société du Grand Paris : « Le Grand Paris Express et Paris 2024 ont en commun d’être des projets fédérateurs et populaires, créateurs de lien social et d’attractivité. En 2024, les lignes 14, 15, 16 et 17 du nouveau métro desserviront les aéroports et le centre de Paris avec les principaux sites olympiques et paralympiques. »

 

A l’occasion du MIPIM, de nombreux Partenaires et Fournisseurs Officiels de Paris 2024 se sont mobilisés pour la candidature en valorisant une nouvelle fois leur expertise mise au service du projet : AccorHotels, BNP Paribas, le Groupe Caisse des Dépôts, LVMH, Orange, SUEZ et enfin le Groupe ADP.

ActualitésVoir toutes les actualités