Russie - 06/04/2020

RUSADA met ses contrôles sur pause

L’Agence russe antidopage (RUSADA) n’en fait pas mystère : elle ne contrôlera pas les athlètes russes avant, au plus tôt, le 30 avril 2020. En cause, les effets de la pandémie de coronavirus sur les voyages et les déplacements en Russie. Mais sa directrice générale adjointe, Margarita Pakhnotskaya, prévient : « Nous allons continuer à surveiller les athlètes. Tous les échantillons sanguins qui seront prélevés après la fin de la pandémie pourront nous fournir des indications très précises, a posteriori, sur le comportement des athlètes pendant la période de confinement. Et nous continuons à assurer normalement nos autres missions, à distance et par télétravail, notamment les activités éducatives et la planification des tests à venir. » Dans le même temps, tous les dossiers de demande d’éligibilité des athlètes russes à participer aux compétitions internationales sous couvert de neutralité sont mis en attente. Selon un porte-parole de World Athletics, le processus est interrompu pour les deux mois à venir. « En l’absence de compétition, il n’est plus nécessaire d’aller de l’avant sur ce dossier », explique-t-il.

ActualitésVoir toutes les actualités