Cyclisme - 26/03/2020

Trois coureurs russes déboutés

Pendant la crise, la justice continue son travail. Un tribunal de Toronto a rejeté les poursuites engagées par trois cyclistes russes contre l’Agence mondiale antidopage. Ils reprochaient à l’AMA et au juriste canadien Richard McLaren, auteur du rapport explosif sur le dopage dans le sport russe, de les avoir exclus des Jeux de Rio 2016. Les trois plaignants réclamaient un dédommagement. Dans un communiqué publié mercredi 25 mars, l’AMA salue la décision du tribunal de Toronto, rendue le 11 février dernier. La juridiction canadienne a estimé que ces questions relevaient du Tribunal arbitral du sport (TAS). « Cette décision ferme à juste titre la porte aux tentatives de relancer un litige par le dépôt d’une demande en justice au niveau national, explique le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli. Ceci est un jugement important qui confirme les décisions du TAS, que l’ensemble du mouvement sportif accepte et soutient. » Des frais de justice et des débours ont également été accordés à l’AMA et au professeur McLaren. Le délai d’appel a expiré et cette affaire est close.

ActualitésVoir toutes les actualités