Coronavirus - 20/03/2020

Les Russes peuvent s’entraîner

Paradoxe. La Russie est toujours menacée d’une exclusion pour 4 ans du mouvement olympique, mais ses athlètes parviennent malgré à tout à s’entraîner à peu près normalement malgré la pandémie de coronavirus. Mariya Lasitskene, la triple championne du monde du saut en hauteur, a été contrainte de renoncer à effectuer un stage d’entraînement en Grèce, où les stades sont désormais tous fermés, mais elle pourra se préparer en Russie. « Mariya n’ira pas à l’étranger, mais elle va pouvoir débuter sa préparation le 29 mars à Moscou sur les installation du CSKA », a expliqué son manager, Olga Nazarova, au site sports.ru. Mariya Lasitskene devrait compter parmi la dizaine d’athlètes russes autorisés par World Athletics à participer aux Jeux de Tokyo sous couvert de neutralité. Pour rappel, l’exclusion de la Russie de toutes les compétitions internationales, demandée par l’AMA après la découverte de la manipulation des données du laboratoire de Moscou, a été contestée par les autorités russes devant le Tribunal arbitral du sport. Mais l’épidémie de COVID-19 a contraint le TAS à repousser ses audiences au moins jusqu’au début du mois de mai. Dans l’attente de son verdict, l’exclusion de la Russie est suspendue.

ActualitésVoir toutes les actualités