ISU - 27/02/2020

Les Mondiaux de short track suspendus

Les jours se suivent et se ressemblent. Au lendemain de la décision de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) de reporter les Mondiaux par équipes prévus à la fin du mois de mars à Busan, la Corée du Sud a perdu mercredi 26 février un autre événement majeur. L’Union internationale de patinage (ISU) annonce que les Mondiaux de short track ne pourront pas se dérouler à Séoul. Ils étaient prévus du 13 au 15 mars. En cause, la décision des autorités de la capitale sud-coréenne de fermer la patinoire de Mokdong, où devait se dérouler la compétition, en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais l’ISU l’explique dans un communiqué, reporter ou délocaliser les Mondiaux de short track s’annonce « difficile,  compte tenu du développement incertain du coronavirus dans le monde, des dates limitées au cours des prochaines semaines et des défis logistiques des organisateurs potentiels et des équipes participantes. » Malgré tout, l’ISU ne s’interdit pas de maintenir la compétition, dans un autre pays, si une solution miracle intervenait dans les prochains jours. Autre changement, mais dans un autre sport : l’Union internationale de triathlon (ITU) annonce la délocalisation de l’épreuve de qualification olympique de relais mixte, initialement prévue le 9 mai à Chengdu, en Chine. Elle est déplacée à Valence, en Espagne, où elle se déroulera le 1er mai. Elle doit distribuer les trois derniers billets pour les Jeux de Tokyo 2020. Enfin, moins attendu, l’épidémie de coronavirus taille des croupières dans le calendrier mondial du badminton. L’Open d’Allemagne, prévu du 3 au 8 mars à Mülheim, dans la Ruhr, est suspendu, tout comme l’Open de Pologne, qui devait se tenir du 26 au 29 mars à Cracovie.

ActualitésVoir toutes les actualités