Jeux du Commonwealth - 25/02/2020

L’Inde hérite du tir et du tir à l’arc

Problème réglé. Initialement écarté du programme des Jeux du Commonwealth 2022 à Birmingham, le tir a retrouvé sa place dans la compétition. Mais, fait rarissime, l’épreuve sera disputée dans un autre pays et à une autre date. La Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF) a annoncé lundi 24 février, au terme d’une réunion de son comité exécutif à Londres, que la ville indienne de Chandigarh, capitale des états du Pendjab et de l’Haryana, organiserait les compétitions de tir et de tir à l’arc des Jeux du Commonwealth 2022. Elles se dérouleront au mois de janvier, six mois avant les Jeux eux-mêmes, prévus en Angleterre du 27 juillet au 7 août 2022. Les deux disciplines seront intégrées à part entière au programme, elles distribueront des médailles qui seront comptabilisées dans le classement des nations. Mais, précision, le coût de leur organisation ne sera pas imputé au budget des Jeux du Commonwealth 2022. Birmingham n’aura donc pas à payer pour deux épreuves disputées à plusieurs milliers de kilomètres. Avec cette solution, la CGF écarte la menace d’un boycott des Jeux par l’Inde, dont les autorités sportives ont longtemps assuré qu’elles ne disputeraient pas l’événement si le tir en était exclu.

ActualitésVoir toutes les actualités