Haltérophilie - 03/02/2020

Richard McLaren reprend du service

Richard McLaren, le retour. Passé à la postérité pour avoir enquêté sur le dopage russe aux Jeux de Sotchi 2014 et pondu un rapport à son nom, le Canadien reprend du service. Il a été choisi par la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) pour se plonger dans les révélations de corruption de la chaîne allemande ARD. Son enquête indépendante débute ce lundi 3 février. Elle visera notamment le président de l’IWF, Tamas Ajan, soupçonné d’avoir instauré une culture du dopage et de corruption dans la discipline. Richard McLaren et son cabinet, Global Sport Solutions, ont été sélectionnés par l’IWF pour conduire l’enquête. Selon Andrea Papandrea, la présidente par intérim de l’IWF, un budget d’un million de dollars a été alloué pour cette investigation. La dirigeante américaine espère que ses conclusions seront rendues d’ici à 90 jours, la longueur présumée de son intérim à la tête de l’organisation internationale.

ActualitésVoir toutes les actualités