CIO - 11/01/2020

Trois nouveaux dans la place

Le CIO compte trois nouveaux membres depuis vendredi 10 janvier. Trois hommes. Sans la moindre surprise, la 135ème session de l’organisation olympique, réunie à Lausanne, a entériné l’entrée dans la place du Japonais Yasuhiro Yamashita, récemment élu président du comité national olympique, de l’Américain David Haggerty, président de la Fédération internationale de tennis (ITF), et de son homologue de la FIFA, l’Italo-Suisse Gianni Infantino (de gauche à droite sur la photo, avec Thomas Bach). Yasuhiro Yamashita, champion olympique de judo en 1984 en toutes catégories, a été le mieux élu du trio. Il a obtenu 74 voix pour, une seule contre et 3 abstentions. David Haggerty a recueilli 70 voix pour, 4 contre et 4 abstentions. Gianni Infantino, enfin, a été élu avec un score moins large : 63 pour, 13 contre et 3 abstentions. A la sortie de la session, David Haggerty s’est avoué « très ému » par cette distinction. Gianni Infantino a assuré qu’il servait déjà le football, mais qu’il allait désormais également « servir le sport ». Plus tard Thomas Bach a expliqué que l’élection de Yasuhiro Yamashita assurait au Japon de conserver sa place et son influence dans le mouvement olympique, après la démission forcée de Tsunekazu Takeda, soupçonné d’avoir été impliqué dans un présumé achat de voix lors de l’attribution à Tokyo des Jeux de 2020. L’entrée de David Haggerty ramène à trois le nombre de membres américains au CIO, descendu à seulement deux après le départ de Larry Probst, l’ex président du comité national olympique et paralympique (USOPC). Enfin, l’élection de Gianni Infantino permet à la FIFA de retrouver un siège à Lausanne, laissé vacant depuis le retrait de Sepp Blatter. Avec ces trois nouveaux entrants, le CIO compte désormais 101 membres.

ActualitésVoir toutes les actualités