Athlétisme - 25/11/2019

La palme à Muhammad et Kipchoge

World Athletics a rendu son verdict : l’Américaine Dalilah Muhammad (photo ci-dessous) et le Kényan Eliud Kipchoge ont été désigné Athlète féminine et masculin de l’année 2019. La première a écrasé la concurrence au terme d’une saison où elle a décroché le titre mondial au 400 m haies et battu à deux reprises le record du monde de la distance. Le second, dont le choix semble moins évident, a créé la sensation en faisant voler en éclats la barrière des 2 heures au marathon, mais sa performance (1 h 59 min 40 sec) ne constitue par un record du monde, pour avoir été réalisée lors d’une tentative montée de toutes pièces. Eliud Kipchoge avait déjà remporté le trophée l’an passé. Le titre de Révélation de l’année a été décerné à l’Ethiopien Selemon Barega (vice-champion du monde du 5 000 m) et à l’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh (médaillée d’argent à la hauteur aux Mondiaux de Doha). Le prix d’excellence des entraîneurs a été attribué, pour l’ensemble de son oeuvre, à l’Irlandais Frère Colm O’Connell, le coach du recordman du monde du 800 m, David Rudisha. Braima Suncar Dabo, un athlète de la Guinée-Bissau, a remporté le prix du fair-play. Enfin, l’Éthiopienne Derartu Tulu, l’ancienne spécialiste du demi-fond, actuellement présidente par intérim de la Fédératiion éthiopienne d’athlétisme, a été récompensée du trophée de la Femme de l’année.

ActualitésVoir toutes les actualités