Paris 2024 - 13/11/2019

Une seule option pour le VTT

Elancourt ou Chamonix ? Pour Tony Estanguet, la question ne se pose pas. Le président du COJO Paris 2024 l’a assuré à l’Equipe, mardi 12 novembre, à l’occasion de la signature d’un accord de partenariat avec le WWF France : la commune des Yvelines est seule en course pour accueillir les épreuves olympiques de VTT. « Il n’y a pas d’alternative à ce jour, a expliqué Tony Estanguet. On continue à travailler sur le plan A (Elancourt), en essayant de trouver les bonnes solutions pour que ce soit le bon modèle. Mais il y a une petite course contre la montre car ce sujet est sur la table depuis quelques mois. Il faut que l’on avance car il y a des travaux de réhabilitation sur la zone à prévoir, donc il faut que l’on décide dans les prochains mois. » L’option Chamonix n’est donc pas dans les tuyaux, même si le président du COJO reconnait que « le site d’Elancourt pose encore quelques questions qui ne sont pas complètement résolues en matière d’héritage. » L’équipe de Paris 2024 se donne jusqu’au mois de décembre 2020 pour faire une proposition au CIO. En attendant, un collectif de citoyens de Saint-Quentin en Yvelines, regroupés sous le nom des « Amis de la Revanche », se mobilise pour empêcher l’accueil du VTT sur la colline d’Elancourt. Il se donne pour mission de « veiller sur la colline artificielle du lieu-dit de La Revanche, officiellement nommé comme sa commune Elancourt, afin de la protéger du tout projet d’urbanisation visant à réduire sa flore. »

 

ActualitésVoir toutes les actualités