Boxe - 31/10/2019

Dix ambassadeurs pour Tokyo 2020

Les athlètes en premier. Dans la perspective des Jeux de 2020, le mot d’ordre du CIO s’appliquera également à la boxe, en pleine tourmente après la suspension de sa fédération internationale, l’AIBA. La taskforce du CIO chargée depuis l’été dernier de la préparation du tournoi olympique et son organisation, présidée par le Japonais Morinari Watanabe, veut connaître l’avis des boxeurs et leur donner la parole. Pour cela, elle a désigné un groupe de 10 ambassadeurs, 5 hommes et 5 femmes, 2 par continent, invités à échanger avec les futurs participants, de visu ou via les réseaux sociaux, pour harmoniser le processus de qualification et la mise en place du tournoi aux Jeux de Tokyo. Le Nigérian Lukmo Lawal et la Marocaine Khadija Mardi représenteront l’Afrique, le Cubain Julio Cesar La Cruz Peraza et l’Américaine Mikaela Mayer porteront la parole du continent américain, le Chinois Jianguan Hu et l’Indienne Mary Kom ont été choisis pour l’Asie, l’Ukrainien Vasyl Lomachenko et la Française Sarah Ourahmoune joueront le rôle d’ambassadeurs pour l’Europe, et enfin l’Océanie sera représentée par le Néo-Zélandais David Nyika et l’Australienne Shelley Watts.

ActualitésVoir toutes les actualités