Athlétisme - 11/10/2019

La fin annoncée du Nike Oregon Project

Les conséquences de la suspension pour 4 ans d’Alberto Salazar par l’Agence américaine antidopage (USADA) se multiplient. Après la démission du DTN de l’athlétisme britannique, Neil Black, c’est au tour du Nike Oregon Project, la structure d’entraînement dirigée par l’ex marathonien, de vivre ses dernières heures. Selon Runner’s World, elle sera très rapidement dissoute. Mark Parker, le président et directeur général de Nike, l’a annoncé dans une note interne. « Cette situation, conjuguée à des affirmations non fondées, est préjudiciable à de nombreux athlètes et elle compromet leur capacité à se concentrer sur les exigences de l’entraînement et de la compétition, écrit-il. J’ai donc pris la décision de mettre fin au projet Oregon. » La Néerlandaise Sifan Hassan (1 500 et 10 000 m) et l’Américain Donovan Brazier (800 m), champions du monde à Doha 2019, appartiennent tous deux au Nike Oregon Project. Mark Parker ajoute que les athlètes du NOP, dont la création remonte à 2001, seront accompagnés par Nike pendant la « période de transition » nécessaire pour trouver une autre structure d’entraînement.

ActualitésVoir toutes les actualités