Dopage - 28/08/2019

Une championne du monde vers la sortie

L’Unité d’intégrité de l’athlétisme, placée par l’IAAF aux commandes de la lutte antidopage, continue son travail. Elle annonce avoir pris dans ses filets la Biélorusse Marina Arzamasova, championne du monde du 800 m à Pékin en 2015. Agée de 31 ans, elle a été contrôlée positive au LGD-4033, un produit anabolisant connu également sous le nom de Ligandrol. Marina Arzamasova, sacrée championne d’Europe sur la même distance en 2014, fait l’objet d’une suspension provisoire. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme confirme par ailleurs la suspension, définitive cette fois, du lanceur de poids ukrainien Andriy Semenov. Contrôlé positif à la suite d’une nouvelle analyse des échantillons prélevés aux Mondiaux en 2011, il perd le bénéfice de tous ses résultats en compétition entre le 22 août 2011 et le 21 août 2013.

ActualitésVoir toutes les actualités