Paris 2024 - 16/07/2019

Cinq candidatures pour le surf

Les dès sont jetés. L’appel d’offres lancé par le COJO Paris 2024 pour le choix du site du surf – sport additionnel – a pris fin lundi 15 juillet à minuit. Cinq lettres d’intention auraient été déposées dans les temps : l’île polynésienne de Tahiti, la ville de Bordeaux associée à celle de Lacanau (Gironde), la Torche (Finistère), la ville de Biarritz, et enfin un trio landais formé de Capbreton, Hossegor et Seignosse. Initialement, une seule candidature landaise avait été imaginée, regroupant Biarritz et l’association Capbreton-Hossegor-Seignosse. Mais les élus de Biarritz ont finalement opté pour l’envoi d’une pré-candidature séparée, estimant que les deux sites, distants de 40 kilomètres, présentaient des atouts différents. Les deux camps n’excluent pas de faire à nouveau cause commune, après la visite d’inspection d’une délégation de Paris 2024, prévue au cours des prochaines semaines. La date-butoir pour le dépôt des dossiers de candidature effectif est fixée au 30 septembre 2019. La décision du COJO Paris 2024 concernant le site du surf devrait être prise au premier trimestre 2020.

ActualitésVoir toutes les actualités