FIFA - 28/01/2016

Champagne passe à l’offensive

A moins d’un mois de l’élection, Jérôme Champagne a ouvert les hostilités dans la campagne pour la présidence de la FIFA. Le candidat français a profité d’une conférence au Parlement européen, mercredi 27 janvier, pour lancer une attaque directe contre l’UEFA et, par effet domino, contre son secrétaire général et rival pour la succession de Sepp Blatter, Gianni Infantino. Sans le nommer, Jérôme Champagne a relevé les nombreuses affaires de corruption présumée à l’UEFA pendant le mandat de Gianni Infantino. Les cas de matches truqués en Turquie en 2011 et en Grèce en 2015, par exemple. Ou encore, moins récemment, les soupçons d’arrangement lors de l’attribution de l’Euro 2012. Sur les cinq candidats en lice pour la présidence de la FIFA, Jérôme Champagne a été le seul à répondre favorablement à l’invitation du Parlement européen de venir débattre devant ses représentants.

ActualitésVoir toutes les actualités