Jeux européens - 22/01/2016

La Russie toujours en pole

Sa Fédération d’athlétisme est suspendue par l’IAAF, mais la Russie reste le choix numéro 1 de l’Association européenne des comités nationaux olympiques (EOC) pour les Jeux Européens en 2019. Patrick Hickey, son président, n’en fait pas mystère: les deux villes russes de Kazan et Sotchi conservent la pole position pour recevoir la deuxième édition de l’événement continental. A la condition, toutefois, que la Russie se mette en conformité avec les règles de l’AMA et du CIO sur la lutte antidopage. Le Conseil de l’EOC doit décider, en mai 2016, où se tiendront les Jeux Européens en 2019.

ActualitésVoir toutes les actualités