Président du Comité d’organisation « Sotchi 2014 »

Dmitry Chernyshenko

« Nous avons attiré 1,3 milliards de dollars d’investissements »

FrancsJeux : A un an de l'ouverture, la question du surcoût des travaux olympiques (36 milliards d'euros) est souvent évoquée par la presse étrangère. Comment gérez-vous ce dépassement de budget ?

Dmitry Chernyshenko : Quand on parle du budget des Jeux Olympiques de Sochi 2014, il est important de rappeler que celui-ci comprend deux parties distinctes et bien définies. Le budget estimé pour la construction des sites olympiques et des infrastructures d’une part, qui s’élève à 185 milliards de roubles, dont 93 milliards proviennent d’investisseurs privés. D’autre part, le budget dédié à l’organisation des Jeux, d’un montant de 1,8 milliards de dollars, grâce au financement du programme de marketing du Comité d’organisation de Sochi 2014, et d’un fonds étatique. Depuis le lancement du programme de marketing en 2009, le Comité d’organisation a attiré l’équivalent de presque 1,3 milliards de dollars d’investissements. A ce jour, les financements publics n’ont donc pas été utilisés pour l’organisation des Jeux.

Où en êtes-vous de la billetterie? Comment répond le public russe et étranger? Les Jeux seront-ils un succès populaire?

Les billets sont en vente depuis peu, à moins d’un an du début des Jeux Olympiques à Sochi. Il est donc trop tôt pour parler des résultats. Mais lors du jour du lancement des ventes, nous avons enregistré des milliers de demandes par seconde sur le site web de la billetterie de Sochi 2014 ! La première catégorie de billets a été vendue en l’espace de quelques heures seulement. Le programme des billets pour Sochi 2014 sera l’un des plus importants de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver. Le programme sportif battra également des records, tant en termes de nouvelles disciplines que de nombre total de disciplines (il y en aura 12). Les billets de Sochi 2014 conviennent à tous les budgets, puisqu’ils vont de 500 à 50 000 roubles (de 13 à 13 000 euros environ). Nous sommes en effet convaincus que ces prix susciteront un véritable succès populaire. 70 % des billets devraient être achetés par les citoyens russes, et 30 % par les étrangers.

Quelles mesures avez-vous prise pour garantir la place du français comme langue officielle du mouvement olympique, donc des Jeux d'hiver?

Le Comité d’organisation de Sochi 2014 attache une grande importance à la place des langues officielles lors des prochains Jeux, conformément à l’article 24 de la Charte olympique. Nous mettons tout en œuvre pour que le français, tout comme l’anglais, soient représentés de manière égale pendant les Jeux, en complément de la langue russe. Pour y parvenir, le département des langues du Comité d’organisation de Sochi 2014 est à l’origine de nombreuses initiatives, parmi lesquelles des forums annuels sur le thème « Sochi 2014 : Traduire les Jeux » qui rassemblent un nombre record de professionnels traducteurs-interprètes de Russie, ainsi qu’une série de webinars dédiés à la formation des interprètes bénévoles. Dans toute la Russie, les volontaires travaillent en coopération avec les fédérations sportives nationales pour développer des glossaires de différentes disciplines sportives, de et vers le russe, le français, l’anglais, l’espagnol et d’autres langues. La première version du glossaire anglais-russe relatif à la préparation et à l’organisation des Jeux Olympiques est d’ailleurs disponible sur le site web de Sochi 2014. Les épreuves de Coupes du monde qui se déroulent à Sochi en ce moment représentent une opportunité majeure pour les interprètes de tester leur aptitude en traduction, y compris du et vers le français. Les Jeux demanderont le travail conjoint d’interprètes expérimentés et de volontaires. Aujourd’hui, ils travaillent tous pendant cette saison en "mode olympique", aux côtés de toutes les autres personnes qui participent à la préparation de ces Jeux.

3 questions à …Voir toutes les interviews