Événements - 13/05/2020

World Athletics garde espoir mais le doute demeure

La pandémie de coronavirus a décimé sa saison avec des manières de pyromane. Son calendrier ressemble à une copie pleine de ratures. Mais World Athletics croit toujours à une sortie prochaine du tunnel.

L’instance internationale basée à Monaco a publié mardi 12 mai un nouveau programme, ni le premier ni sans doute le dernier, de la Ligue de Diamant Wanda 2020. Il se veut optimiste, avec une liste de 11 meetings à disputer entre août et octobre.

Trois étapes du circuit disparaissent du paysage. Les réunions de Rabat (31 mai) et Londres (4 et 5 juillet), puis la finale à Zurich (9 au 11 septembre), ne se tiendront pas cette année. Leurs organisateurs ont mis les pouces.

Par ailleurs, la Ligue de Diamant 2020 ne distribuera pas son habituel lot de points. Elle ne se terminera pas en un feu d’artifice, avec une finale où devaient être disputées les 24 disciplines du programme.

World Athletics l’explique dans un communiqué : « La Ligue de Diamant 2020 ne sera pas une série de rendez-vous structurés menant à une finale, comme c’était habituellement le cas. En raison des difficultés actuelles dans l’entraînement et des conditions de voyage, il est impossible d’assurer des règles du jeu et un système de qualification équitables. Chaque organisateur examinera ses options et devra annoncer le format de sa compétition deux mois avant l’événement, afin de pouvoir travailler avec les conditions en vigueur fixées par les gouvernements. »

Initialement prévue pour débuter le 17 avril à Doha, la Ligue de Diamant nouvelle version frappera ses trois coups le 14 août à Monaco. La réunion monégasque, l’une des plus relevées de la saison, devait se tenir le 10 juillet. Elle recule de cinq semaines, avec l’accord du Prince Albert de Monaco, président de la Fédération monégasque d’athlétisme et membre du CIO.

« Il s’agit pour nous de marquer clairement notre volonté que le sport puisse surmonter tous les obstacles et jouer son rôle de rassembleur. C’est pourquoi Herculis EBS sera également l’occasion de rassembler tous les sportifs de Monaco dont les événements ont du être annulés du fait des circonstances », a annoncé le souverain princier dans un communiqué.

La suite ne marquera plus la moindre pause. Les étapes de Gateshead (16 août) et Stockholm (23 août) suivront pendant le mois d’août. Septembre s’annonce chargé, avec les meetings de Lausanne (le 2), Bruxelles (le 4), Paris (le 6, une date à confirmer), Rome/Naples (le 17), puis Shanghai (le 19).

La fin de saison, en octobre, verra s’enchaîner les réunions de Eugene (le 4), Doha (le 9), avant une dernière étape en Chine (le 17), dans une ville encore à déterminer.

Le meeting de Lausanne, Athletissima, figure dans le nouveau calendrier de la Ligue de Diamant dévoilé mardi 12 mai par World Athletics. Son organisateur, Jacky Delapierre, avait pourtant annoncé lui-même au début de ce mois sa décision d’annuler l’épreuve pour l’année 2020. Elle devait se dérouler le 20 août. Mais le report au début du mois de septembre lui permet de sauver l’essentiel, le Conseil fédéral suisse ayant fixé l’interdiction de tous les rassemblements de plus de 1 000 personnes jusqu’au 31 août.

Précision : la finale de la Ligue de Diamant, attribuée à Zurich pour les éditions 2020 et 2021, restera bien en Suisse pendant deux ans malgré l’annulation du meeting Weltklasse cette saison. World Athletics annonce que l’événement sera maintenu à Zurich en 2021 et 2022. Les Américains du meeting de Eugene, décidément très conciliants, ont accepté de repousser à 2023 l’accueil de la finale, qu’ils devaient recevoir un an plus tôt.

World Athletics n’en fait pas mystère : le calendrier du circuit de la Ligue de Diamant reste « provisoire ». L’instance internationale entretient l’illusion d’une saison certes retardée et raccourcie, mais assez solide pour entretenir la motivation des athlètes et leur espoir d’une poignée de cachets.

Les questions restent nombreuses. Les athlètes pourront-ils voyager ? Seront-ils soumis à une quarantaine à leur arrivée ? Si oui, ses conditions seront-elles différentes selon le pays visité et/ou leur nationalité ? Les prochaines semaines pourraient apporter certaines réponses, mais certainement pas toutes.

ActualitésVoir toutes les actualités