Événements - 30/03/2020

En 2021, les Jeux de Tokyo avanceront d’une journée

C’est fait. Vite fait. Et plutôt très bien fait. Le CIO et le comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020 ont pris tout le monde de vitesse. Ils ont annoncé dès ce lundi 30 mars, peu après le déjeuner en heure suisse, les nouvelles dates du prochain événement olympique. A un jour près, elles ressemblent comme des sœurs à la version initiale.

L’option du printemps ayant vécu, les Jeux de Tokyo se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021. Ils sont avancés d’une seule petite journée par rapport aux dates prévues pour cette année (24 juillet au 9 août). Les Jeux paralympiques respectent le même décalage, puisqu’ils se tiendront du 24 août au 5 septembre.

A Lausanne comme à Tokyo, il n’a pas fallu longtemps pour choisir la voie la plus classique. Moins d’une semaine après avoir décidé du report des Jeux, mardi 24 mars, les deux camps se sont entendus sur les nouvelles dates de l’événement. Au moins pour cette fois, le CIO ne pourra pas être critiqué pour son attentisme.

La décision a été prise au terme d’un exercice devenu très familier au mouvement olympique : une vidéoconférence entre Lausanne et Tokyo. Côté suisse, Thomas Bach. Au Japon, Yoshiro Mori, le président du comité d’organisation, Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo, et Seiko Hashimoto, la ministre olympique.

Chronologiquement, l’info est d’abord tombée au Japon. Elle a été révélée par plusieurs médias japonais, dont Kyodo News et la NHK, citant l’un et l’autre des sources internes au comité d’organisation.

Moins d’une heure plus tard, Yoshiro Mori l’a officialisée à l’occasion d’une conférence de presse. Puis le CIO a suivi, sans chercher à mener l’allure, via un communiqué.

En optant pour un modèle quasi identique à la première version, les deux parties se sont évitées le casse-tête de revoir une logistique prévue pour les deux mois d’été. Ils ont également facilité les discussions à venir avec les diffuseurs.

Commentaire de Thomas Bach, le président du CIO : « En travaillant ensemble, nous pourrons relever ce défi sans précédent. L’humanité est actuellement plongée dans un tunnel sombre. Ces Jeux olympiques de Tokyo 2020 peuvent être la lumière à la fin de ce tunnel. »

Il reste maintenant aux fédérations internationales des sports olympiques d’été à plancher, chacune dans leur coin, sur leur calendrier de l’année 2021. « Les nouvelles dates des Jeux présentent également l’avantage de réduite au minimum les perturbations que le report entraînera dans le calendrier sportif international », a assuré le CIO dans son communiqué.

Pour l’athlétisme, la question est déjà tranchée : les Mondiaux 2021 prévus à Eugene, dans l’Oregon (Etats-Unis), sont reportés à l’année suivante. World Athletics l’a annoncé dès lundi 30 mars dans un communiqué. La seule inconnue concerne les dates de l’événement, initialement prévu du 6 au 15 août.

Sebastian Coe n’a pas traîné pour changer l’ordre des pièces du puzzle du nouveau calendrier international. Mais le président de World Athletics aurait demandé au CIO, lors de son dernier échange téléphonique, à rediscuter du scénario des épreuves hors stade (marathon et marche) dans la ville de Sapporo.

La Fédération internationale de natation (FINA) a fait savoir de son côté qu’elle discutait avec les organisateurs des Mondiaux 2021 à Fukuoka (Japon) sur l’option d’un report. Mais elle n’évoque pas encore avec certitude l’année 2022.

Pour le reste, le tableau reste flou. Que feront les fédérations internationales dont le calendrier prévoit un championnat du monde tous les ans ? Surtout, comment pourront survivre les événements multisports prévus en 2021, une année supposée être post-olympique, donc propice à des rendez-vous d’un niveau moindre et d’une participation plus réduite ?

La question se pose pour les Jeux de la Francophonie. Ils ont été attribués à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), après le désistement du Nouveau-Brunswick. Ils sont prévus du 23 juillet au 1er août, soit pendant les dix premiers jours des Jeux de Tokyo.

La question se pose également pour les Jeux Mondiaux. Ils doivent se dérouler du 15 au 25 juillet 2021 à Birmingham, en Alabama (Etats-Unis). A l’image des Jeux de la Francophonie, ils sont condamnés à changer leurs dates, sous peine d’être étouffés par la concurrence du rendez-vous olympique. Pas si simple.

 

ActualitésVoir toutes les actualités