Institutions - 30/12/2019

Les champions du monde russes passent à l’offensive

Curieux tableau. En Russie, les autorités sportives ne sont pas les seules à s’activer pour éviter d’être sorties du décor le temps d’une olympiade. Les athlètes organisent eux aussi la lutte. Mais, contre toute attente, ils s’en prennent à leur propre camp.

Trois des figures les plus reconnaissables de l’athlétisme russes ont décidé d’allier leurs forces et leur influence pour dégommer les dirigeants de leur discipline. Mariya Lasitskene, Sergey Shubenkov et Anzhelika Sidorova (photo ci-dessus, de droite à gauche) ont signé une lettre ouverte à la Fédération russe d’athlétisme (RusAF). Ils y expriment leur dégoût d’un système ayant conduit à la suspension de l’organisation depuis plus de 4 ans.

Pour Mariya Lasitskene, la démarche n’est pas inédite. La triple championne du monde du saut en hauteur n’en est pas à sa première critique de la RusAF. Elle fustige régulièrement les dirigeants de l’athlétisme russe, notamment sur les réseaux sociaux.

Pour les deux autres, l’offensive est plus inattendue. Sergey Shubenkov, champion du monde du 110 m haies en 2015 à Pékin, a toujours joué la prudence. Anzhelika Sidorova, sacrée championne du monde du saut à la perche en octobre dernier à Doha, était restée elle aussi dans l’ombre.

Mais les temps changent. Et la patience des athlètes russes s’épuise. Dans leur lettre ouverte, les trois champions du monde posent les vraies questions. Ils exigent des réponses claires.

« Tout le monde, sauf la direction de la RusAF, a déjà compris que World Athletics (ex IAAF) ne prendra aucune mesure tant que les dirigeants actuels de notre fédération ne seront pas remplacés », écrivent-ils.

« Le comité exécutif de la RusAF aurait pu élire un nouveau président, le 23 novembre, pour nous donner au moins une chance de participer aux événements internationaux pendant la saison hivernale, poursuit le trio d’athlètes. Mais cela n’a pas été fait. A la place, vous avez fixé une autre date pour la prochaine élection, le 28 février 2020, lorsque la saison en salle sera presque terminée. Et vous la justifiez en expliquant qu’un tel calendrier est plus confortable pour les membres de la RusAF ! »

Mariya Lasitskene, Sergey Shubenkov et Anzhelika Sidorova interrogent : « Quelles mesures ont été prises, au cours du dernier mois, pour reprendre le processus de demande d’éligibilité des athlètes russes au statut de neutralité ? A qui avez-vous écrit ? Qui a écrit ces lettres ? Quelles réponses avez-vous reçues ? »

Triple championne du monde du saut en hauteur, Mariya Lasitskene n’a encore jamais participé aux Jeux olympiques, la suspension de l’athlétisme russe l’ayant privé des JO de Rio 2016. Sergey Shubenkov n’a plus porté le maillot russe en compétition officielle depuis l’automne 2015. Anzhelika Sidorova a remporté le titre européen du saut à la perche en salle en 2018, puis les Mondiaux 2019 à Doha, comme athlète neutre. Verront-ils les Jeux de Tokyo 2020 ? Ils l’ignorent encore.

ActualitésVoir toutes les actualités