Événements - 07/05/2019

Les Etats-Unis, triomphateurs annoncés à Tokyo 2020

Prématuré ou réaliste ? L’avenir répondra. Mais les chiffres sont formels : les Etats-Unis s’annoncent dès maintenant comme la nation forte pour les Jeux de Tokyo 2020, la Russie devrait retrouver sa place et le Japon s’offrir un grand bond en avant.

A moins de 450 jours de l’ouverture, l’agence Gracenote a publié à l’occasion de SportAccord 2019 sa première version du tableau virtuel des médailles des Jeux de Tokyo 2020. Il a été établi à partir des résultats des événements majeurs du calendrier international depuis le début de l’olympiade.

Sans grande surprise, les Etats-Unis pointent en tête. Les Américains sont crédités d’un potentiel de 123 médailles, dont 47 en or. Aux Jeux de Rio 2016, Team USA avait raflé 121 médailles. Les prévisions lui en accordent deux nouvelles. Elles seraient obtenues dans 28 sports différents. Un record. Avec un tel résultat, les Etats-Unis domineraient le classement des médailles pour la septième fois consécutive aux Jeux d’été. Gracenote prédit que les Etats-Unis décrocheront 47 médailles de plus que leur suivant immédiat, la Chine, au classement des médailles. Un gouffre.

Autre tendance attendue : un spectaculaire bond en avant du Japon. Gracenote lui prédit 31 médailles d’or, pour un total de 63 places sur le podium. Le pays hôte améliorerait de 54% son résultat collectif des Jeux de Rio 2016. Il viendrait menacer la Chine pour la deuxième place, au moins au nombre de titres olympiques.

La Chine devrait reprendre son allure. Tombée à « seulement » 70 médailles en 2016, son résultat le plus modeste depuis les Jeux d’Athènes en 2004, elle devrait rebondir légèrement.

Le cas de la Russie s’avère plus aléatoire. Avec une prévision de 66 médailles, son équipe olympique devrait améliorer son résultat des Jeux de Rio 2016 (55 médailles). Mais son équipe d’athlétisme est toujours suspendue par l’IAAF. Sa présence possible aux Jeux de Tokyo permettrait d’augmenter le nombre de places sur le podium de la Russie.

Gracenote anticipe un recul de la Grande-Bretagne (46 médailles, contre 67 aux Jeux de Rio 2016), mais lui prédit malgré tout une place dans le top 5 des nations.

L’Australie devrait remonter vers les sommets, jusqu’à menacer les Britanniques dans le top 5. Mais elle devra, pour cela, retrouver en natation ses résultats obtenus aux Jeux entre 2000 et 2008.

La France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas complètent le classement des 10 premiers pays. Les Pays-Bas, peu habitués à une telle position, pourraient remplacer le Canada dans le top 10. Ils le devraient notamment à des progrès en cyclisme et en voile.

L’étude américaine prédit 41 médailles (dont 10 en or) à l’équipe de France olympique. En cas de réussite, la France dépasserait pour la cinquième fois de son histoire la barre des 40 médailles aux Jeux d’été.

 

ActualitésVoir toutes les actualités