Événements - 03/07/2018

Entre les deux Corée, place au basket diplomatique

Après le tennis de table dans les années 70, puis très récemment le hockey-sur-glace, le basketball pourrait bien s’imposer comme le nouveau sport « diplomatique ».

Une délégation d’une cinquantaine d’athlètes sud-coréens, dont une équipe de basket au grand complet, s’est posée mardi 3 juillet à l’aéroport de Pyongyang, en Corée du Nord.

Objectif annoncé de la visite : poursuivre l’effort d’unification entre les deux Corée, entamé en grandes pompes aux Jeux d’hiver de PyeongChang.

Selon les médias coréens, la délégation venue de Séoul s’est déplacée en masse à Pyongyang. Elle compterait très précisément 101 personnes, dont quelques poignées d’entraîneurs et l’inévitable groupe de journalistes. Elle a fait le voyage dans la matinée à bord de deux avions militaires. Elle est conduite par le ministre sud-coréen de l’Unification, Cho Myoung-gyon.

Temps fort du séjour: l’organisation de quatre rencontres amicales de basket entre le Nord et le Sud. Elles se dérouleront mercredi 4 et jeudi 5 juillet. La première se veut symbolique: elle marque l’anniversaire de la déclaration conjointe Nord-Sud du 4 juillet 1972, étape fondatrice du dialogue inter coréen.

Ces rencontres de basketball seront les premières entre les deux voisins de la péninsule depuis 15 ans. La dernière en date est passée à la postérité. Elle avait été organisée en 2003, à Pyongyang, à l’occasion de l’ouverture d’une salle de sport financée par le groupe sud-coréen Hyundai. A domicile, le Nord avait fait plier le Sud comme un roseau sous la bourrasque. Le score : 86-57. Un succès à porter en grande partie au crédit d’un phénomène des paniers, Ri Myong Hun, mesuré à 2,35 mètres sous la toise.

A en croire les médias coréens, Kim Jong-un ne serait pas étranger au choix du basket comme nouvel outil diplomatique. Le leader nord-coréen voue une grande passion à la discipline. Il a développé au cours des dernières années une relation amicale mais ô combien improbable avec l’ex pivot des Chicago Bulls, Dennis Rodman. Kim Jong-un aurait suggéré l’idée de rencontres entre les deux Corée lors de l’historique sommet du mois d’avril dernier avec Mon Jae-in, le président sud-coréen.

Commentaire très convenu du ministre nord-coréen des Sports, Won Kil-u, au moment de l’arrivée à l’aéroport de la délégation sud-coréenne: « Nous sommes fiers que le sport prenne l’initiative de l’ouverture à la paix. »

Pour la petite histoire, la visite de la délégation sud-coréenne a débuté par un dîner officiel de bienvenue, mardi soir, au restaurant Okryugwan à Pyongyang, un établissement connu dans la capitale pour ses plats de nouilles froides, les « naengmyeon ». Le ministre nord-coréen des Sports, Kim Il-guk, y était attendu pour prendre place en bout de table.

La suite s’annonce un tantinet plus aquatique. Les deux Corée ont annoncé à la fin du mois dernier leur décision de former des équipes unifiées en aviron, basketball féminin et dragon boat aux prochains Jeux Asiatiques, prévus du 18 août au 2 septembre 2018 en Indonésie. Ils défileront également d’un même pas, sous un drapeau unifié, à la cérémonie d’ouverture.

ActualitésVoir toutes les actualités