Événements - 26/03/2018

Paris 2024 lancé à fond sur le recrutement

Tony Estanguet et Etienne Thobois l’avaient annoncé: le printemps serait le mois du recrutement pour Paris 2024. Le président et le directeur général du comité d’organisation tiennent promesse. L’équipe parisienne enregistre deux recrues en cette fin du mois de mars. L’une était annoncée, l’autre moins.

Tout sauf une surprise: Sophie Lorant rejoint le COJO. L’ancienne journaliste en audiovisuel, passée notamment par Londres 2012 et Bakou 2015, après une incursion dans l’univers politique au côté de Fadela Amara, a été recrutée pour le poste de directrice des relations internationales du COJO. Elle conserve ainsi le rôle qu’elle tenait au sein du comité de candidature.

A la différence de plusieurs autres cadres de l’équipe, dont Jean-Philippe Gatien (Sports), Marie Barsacq (Héritage), ou Lambis Kostantinidis (Intégration), Sophie Lorant avait pris du recul avec le projet Paris 2024 après la victoire de Lima en septembre dernier. Elle ne compte donc pas parmi la vingtaine de personnes ayant été « transférées » du comité du candidature vers le COJO. Elle n’était pas présente, par exemple, aux Jeux olympiques et/ou paralympiques de PyeongChang.

Sophie Lorant a été choisie au terme d’un processus de recrutement ouvert par le COJO en début d’année. Elle a postulé pour la fonction de directeur/directrice des relations internationales. Elle a été retenue. Logique.

 

 

L’autre arrivée était moins annoncée. Fabrice Lacroix, 45 ans, rejoint le COJO en qualité de directeur administratif et financier. Lui aussi a été recruté via l’appel à candidatures lancé sur la plateforme d’emplois de Paris 2024. Cet ancien rugbyman passé par l’ESCP, Sciences-Po Paris et l’ENA, quitte l’AFP, où il était directeur général. Fabrice Lacroix avait été directeur financier du groupe Radio France.

Avec ces deux recrues, l’équipe Paris 2024 prend peu à peu forme. Mais le processus devrait accélérer encore au cours des prochaines semaines, avec les arrivées de directeurs pour la communication, le marketing, ou encore un service moins classique où seront regroupés la marque, la créativité et l’engagement.

 

 

Objectif affiché par Tony Estanguet et Etienne Thobois: une équipe de direction d’une dizaine de personnes avant le prochain voyage de groupe de Paris 2024, prévu à Bangkok pour SportAccord 2018. Selon le comité d’organisation, tout ce petit monde devrait être opérationnel au moment du déménagement du COJO, dans ses nouveaux bureaux, situés dans le même immeuble que pour la compagne de candidature, dans le 8ème arrondissement de Paris. Un déménagement prévu avant la première visite dans la capitale de la commission d’évaluation du CIO, à partir du 18 juin 2018.

A plus long terme, l’objectif d’un effectif d’environ 80 personnes avant la fin de l’année 2018 est toujours inscrit dans le tableau des prévisions.

ActualitésVoir toutes les actualités