Candidatures - 16/11/2017

Sapporo 2026, une candidature à prendre au sérieux

Les ambitions olympiques du Japon ne connaissent plus de limites. Après Tokyo 2020, les Japonais lorgnent sur les Jeux d’hiver. Ils les imaginent à Sapporo, dans la préfecture d’Hokkaido, en février 2026.

La candidature de Sapporo pour les Jeux d’hiver 2026 était annoncée depuis plus de deux ans. Le comité olympique japonais (JOC) l’a officialisée mercredi 15 novembre, lors d’une réunion de son conseil à Tokyo. L’organisation a formellement approuvé le projet. Sapporo 2026 entre donc la course. Son équipe de candidature peut dès maintenant prendre part à la phase dite de « dialogue », mise en route en septembre dernier par le CIO à destination des villes potentiellement intéressées par l’accueil des Jeux d’hiver en 2026.

Selon Eisuke Hiraoka, le vice-président du comité olympique japonais, Sapporo entend annoncer officiellement sa candidature avant la date limite du mois de mars 2018, établie par le CIO dans la nouvelle procédure de sélection de la ville-hôte.

Pour rappel, Sapporo a organisé en 1972 les premiers Jeux d’hiver de l’histoire du Japon. Depuis, la capitale de la préfecture d’Hokkaido, 5ème ville japonaise par le nombre d’habitants (1,952 million en 2015), a accueilli les Jeux Asiatiques d’hiver en 1986, 1990 et 2017.

Peut-elle l’emporter? En toute logique, non. Mais personne ne croyait aux chances de Pékin pour les Jeux d’hiver 2022 au moment où le comité olympique chinois a annoncé le projet de candidature. A la différence de Sion, seule ville officiellement en course pour 2026, la station japonaise n’aura pas à en passer par l’étape d’un référendum. A l’inverse de Calgary, autre potentielle candidate, ses autorités municipales semblent placer les retombées positives des Jeux loin devant les risques financiers.

Après PyeongChang 2018, Tokyo 2020 et Pékin 2022, l’Asie n’est pas destinée à recevoir les Jeux en 2026. A moins d’un scénario où les candidatures européennes et américaines mettraient les pouces avant la ligne d’arrivée. Pas impossible.

ActualitésVoir toutes les actualités