Événements - 16/08/2014

Le futur olympique se dessine (peut-être) à Nankin

Thomas Bach a tenu sa première conférence de presse à Nankin, ce samedi 16 août, une poignée d’heures avant de rejoindre le stade olympique pour la cérémonie d’ouverture des 2èmes Jeux de la Jeunesse d’été. Le président du CIO a parlé d’avenir. On s’en doutait. Il a évoqué le futur du mouvement olympique. Quoi de plus normal au premier jour d’un événement dédié aux nouvelles générations. Mais les médias présents dans la salle, asiatiques pour la plupart, ont pu observer que le dirigeant allemand s’exprimait surtout au conditionnel.

« Ces Jeux de la Jeunesse serviront peut-être de laboratoire pour les futurs Jeux olympiques », a suggéré Thomas Bach. « Le programme olympique a besoin de gagner en souplesse, espérons que les membres du CIO voteront en ce sens à la fin de l’année à Monaco », a -t-il souhaité devant la presse, en référence à la prochaine Assemblée générale extraordinaire de l’institution, prévue les 8 et 9 décembre 2014 à Monaco.

Comme souvent avec le CIO, tout est possible mais rien n’est certain. « Nous avançons, mais rien n’est encore décidé », a résumé Thomas Bach à la question des premières tendances du désormais fameux « Agenda 2020 », la feuille du route du mouvement olympique pour son très attendu train de réformes.

Seule certitude: les douze prochains jours verront se succéder sur les sites de compétition de Nankin un lot fourni de découvertes et d’innovations. Un bond dans le futur qui pourrait laisser les plus anciens sans voix.

Pas moins de quatre sports ont été invités aux JOJ de Nankin au titre de disciplines de démonstration: wushu, roller, skateboard et escalade. Ils sont tous regroupés en un même lieu, pompeusement baptisé « Sports Lab ». Le public sera invité à s’essayer à l’une ou l’autre de ces activités, pendant la journée, avant de laisser la place en début de soirée à une série d’exhibitions où devraient se succéder certains des meilleurs spécialistes mondiaux. Thomas Bach a promis de s’y rendre. Il y sera très attendu, les quatre sports en question étant tous candidats déclarés à une entrée prochaine dans le programme olympique.

Le basket-ball jouera la carte de la nouveauté à Nankin. Les deux tournois, masculin et féminin, se disputeront en 3×3. L’expérience avait déjà été tentée en 2010 à Singapour, mais le CIO a accepté d’aller encore plus loin en rajoutant deux épreuves: un concours de dunk pour les garçons, une compétition de shoot en 1 contre 1 pour les filles. L’idée de la FIBA, à l’origine du projet: convaincre le CIO d’inclure le basket en 3×3 aux Jeux olympiques.

Plus fort: un penchant très marqué pour la mixité. A Nankin, certaines épreuves de tir et de tennis de table, par exemple, mélangeront des athlètes de différentes nationalités. En athlétisme, un relais 8×100 m mettra aux prises les 680 athlètes engagés aux JOJ. Un tirage au sort composera les 68 équipes de 10 participants (8 titulaires et 2 remplaçants) en mixant les nationalités, les sexes et les épreuves. Une occasion unique de voir, par exemple, une lanceuse de disque cubaine transmettre le témoin à un coureur de demi-fond américain.

Sur le papier, la formule est excitante et la volonté du CIO de secouer le cocotier fait plaisir à voir. Reste à savoir si ces expériences sortiront un jour du laboratoire des JOJ.

ActualitésVoir toutes les actualités