Événements - 09/02/2014

Bientôt plus de jeunes… et de femmes

A six ans de l’événement, les organisateurs des Jeux d’été de Tokyo 2020 ont mis des visages sur des noms, ce dimanche matin, à Sotchi. Les trois principaux patrons du tout nouveau TOCOG (Comité d’organisation des JO de Tokyo) se sont présentés aux médias. Trois hommes, tous les trois au moins sexagénaires: Yoshiro Mori, 76 ans, le président, un ancien Premier ministre; Toshiro Muto, 70 ans, le directeur exécutif, un ex patron de la Banque du Japon; Tsunekazu Takeda, 66 ans, l’un des membres du comité exécutif, président du Comité olympique japonais et membre du CIO.

Trois hommes, dont l’âge moyen dépasse de quelques mois la ligne des 70 ans. Yoshiro Mori en avouera 82 au moment des Jeux de Tokyo. « Je ne suis pas certain d’être encore de ce monde », avait-il ironisé le mois dernier au moment de sa prise de fonction. Le plus « jeune » des trois, Tsunekazu Takeda, sera lui aussi septuagénaire.

Où sont les jeunes? Où sont les femmes? A ces deux questions, Yoshiro Mori répond sans ciller, avec le calme et le sens de la mesure hérités de ses années de dirigeant politique. « Rassurez-vous, ils seront bientôt avec nous, a-t-il posément expliqué. Le Comité d’organisation des Jeux de Tokyo (TOCOG) existe seulement depuis le 24 janvier. Son comité exécutif comptera entre 30 et 35 membres. Parmi eux, vous verrez prochainement apparaître des gens beaucoup plus jeunes et des femmes. »

Quelques minutes plus tard, le même Yoshiro Mori a répondu avec un calme tout aussi asiatique à la remarque d’un journaliste anglo-saxon lui demandant comment il pouvait diriger une organisation internationale comme le TOCOG sans s’exprimer parfaitement en anglais. « J’appartiens à une génération où il n’était pas habituel d’apprendre une langue étrangère à l’école, a raconté le Japonais. J’aurais pu le faire plus tard, mais j’ai préféré apprendre bien d’autres choses. Mais, vous savez, j’étais encore écolier quand la deuxième Guerre mondiale a pris fin. Et au Japon, à l’époque, l’anglais et l’américain étaient considérées comme des langues ennemies. Vous-mêmes, seriez-vous capable de vous exprimer en japonais si vous veniez au Japon? »

Avec Yoshiro Mori, Tokyo 2020 n’a pas fait le choix de la jeunesse. Mais le comité d’organisation ne devrait pas trembler beaucoup en cas de turbulences.

ActualitésVoir toutes les actualités