Institutions - 08/02/2014

« Je comprends mieux le budget des Jeux de Sotchi »

Sheikh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah, le président de l’Association des comités olympiques asiatiques et de la Solidarité olympique, parle peu. Mais les paroles du dirigeant koweïtien, ancien patron de l’OPEP, sont toujours très écoutées. Il s’est exprimé à Sotchi, avant l’ouverture des Jeux d’hiver. Extraits.

Ses premières impressions sur les Jeux de Sotchi: « Maintenant que je suis là, je comprends mieux le budget de 50 milliards de dollars de ces Jeux. Des nouvelles villes et des villages nouveaux ont été construits. Cet argent n’est pas celui des Jeux, il est celui du monde. Sotchi n’était jusqu’à maintenant qu’une station balnéaire pour les Russes. Les Jeux l’ont transformée en une station pour l’été et pour l’hiver. »

Thomas Bach et ses débuts comme président du CIO: « Je crois qu’il a pris la mesure du challenge. Il veut réussir, il veut commencer fort. Mais en débutant ainsi, il ne se facilite pas la tâche, car il va devoir maintenir la même allure. »

Un possible retour du baseball et du softball aux Jeux de Tokyo en 2020: « Je suis bien placé pour savoir que ces deux sports occupent une grande place dans cette partie du monde. Les voir revenir en 2020 dans le programme olympique constituerait une plus pour les Jeux, pour le sport et pour le marketing. Je suis à fond derrière l’idée de les réintégrer en 2020. »

Le projet du CIO d’augmenter le nombre de sports aux Jeux: « Je suis pour. Beaucoup d’athlètes ne cessent de poser cette question: « Pourquoi n’y sommes nous pas? »

La perspective de voir les arts martiaux intégrer la liste des sports olympiques: « J’espère qu’ils y parviendront. Je suis un Asiatique. A ce titre, au moins, je suis un supporteur des arts martiaux. »

ActualitésVoir toutes les actualités