Événements - 31/12/2013

Ils ont fait l’année FrancsJeux – N°5: l’Organisation Internationale de la Francophonie

L’actualité du mouvement sportif international a connu peu de répit et de temps mort au cours de l’année 2013. Elections, candidatures, événements, polémiques… FrancsJeux a fait le tri dans un lot particulièrement fourni. Et sorti du chapeau le top 10 des hommes, femmes, sports, pays ou institutions qui ont fait, pour nous, l’année 2013.

N°5: l’Organisation Internationale de la Francophonie

Son année 2013 – Sans l’OIF, FrancsJeux n’existerait peut-être plus. Premier partenaire du site, l’Organisation basée à Paris a accompagné son développement et contribué à sa croissance au cours des derniers mois. A son initiative, FrancsJeux a créé une nouvelle rubrique, « Le point de vue de l’athlète », où s’expriment et se présentent chaque semaine des champions francophones de toutes les disciplines. La rubrique était quotidienne pendant les Jeux de la Francophonie, en Nice en septembre dernier. Elle le redeviendra à Sotchi, en février et mars prochains, à l’occasion des Jeux olympiques puis paralympiques d’hiver. En 2013, l’OIF a également entamé à sa manière la préparation des JO de Sotchi, en assurant la formation d’un groupe de 22 jeunes interprètes et traducteurs francophones appelés à officier sur les sites pendant le prochain événement olympique. Enfin, son Secrétaire général, le Sénégalais Abdou Diouf, a reçu Thomas Bach dans les locaux parisien de l’OIF, au début du mois de décembre, à l’occasion de la première visite en France du nouveau président du CIO.

Ce qui l’attend en 2014 –  L’OIF sera présente à Sotchi, pendant les Jeux d’hiver. En tête de cortège, Hélène Carrère d’Encausse. Secrétaire perpétuelle de l’Académie Française, l’historienne et écrivain a été désignée par Abdou Diouf pour jouer le rôle de Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi. Elle s’attachera à promouvoir les intérêts des francophones pendant l’événement. Elle veillera également à observer la place du français, langue officielle du mouvement olympique, lors des Jeux d’hiver. Une mission qu’elle partagera notamment avec Audrey Delacroix, Commissaire pour la langue française dans les Jeux olympiques.

ActualitésVoir toutes les actualités