Candidatures - 25/11/2013

Sur les Jeux, François Hollande consulte

Certains n’y verront qu’un hasard du calendrier. Pour les autres, pas de doute, la France pense de plus en plus fort à une candidature olympique. Et cela, jusqu’au sommet de l’Etat. Pour ce seul mois de novembre, l’agenda de François Hollande est marqué de trois rendez-vous dits « olympiques ». Trois rencontres en deux semaines où le président de la République a évoqué, ou doit le faire, la question d’une candidature aux Jeux.

Le plus immédiat se tient se lundi 25 novembre 2013. En fin de matinée, François Hollande reçoit à l’Elysée Valérie Fourneyron, la ministre des Sports, Denis Masseglia, le président du CNOSF, et Bernard Lapasset, le patron de l’IRB, placé depuis le début de l’année à la tête du Conseil français du sport international (CFSI). La rencontre est tout à fait officielle, elle est inscrite à l’agenda de la présidence de la République. Son contenu l’est moins. Mais il n’est pas difficile de deviner, à la lecture du nom des invités, qu’il y sera surtout question des ambitions olympiques de la France.

Valérie Fourneyron et Denis Masseglia se retrouveront également ce jeudi 28 novembre, mais à Matignon cette fois, pour une rencontre avec Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre.

Plus tôt dans le mois, François Hollande avait déjà musclé sa connaissance du monde olympique, au même endroit, avec trois autres des acteurs du dossier. Vendredi 15 novembre, il a reçu à déjeuner, à l’Elysée, les trois membres français du CIO, Jean-Claude Killy, Guy Drut et Tony Estanguet. Une réunion rehaussée par la présence de l’ancien judoka Thierry Rey, le conseiller sport du Président. Soit huit médailles d’or aux Jeux autour de la table ! Au cœur de la conversation, l’hypothèse d’une candidature française pour les JO d’été, en 2024 ou 2028.

A sa sortie de l’Elysée, Guy Drut a expliqué à FrancsJeux: « Nous avons trouvé un Président très à l’écoute. Et très avide de réponses sur le CIO, sur son organisation et sur Thomas Bach. Nous n’avons pas parlé seulement de cela, mais évidemment la question d’une candidature aux Jeux a été évoquée. »

Prochaine étape: une rencontre entre le chef de l’Etat et Thomas Bach, également à Paris, sans doute à l’Elysée. Le président du CIO doit se rendre dans la capitale française en fin de mois, à l’occasion du Centenaire de la Fédération internationale d’escrime (FIE). Une visite parisienne qui devrait être marquée par un rendez-vous avec François Hollande.

La France se lancera-t-elle dans une aventure olympique? La réponse ne devrait pas être connue avant l’année prochaine, au plus tôt. Mais une chose est sûre: François Hollande consulte.

ActualitésVoir toutes les actualités