Événements - 31/10/2013

A Sotchi, les Russes épatent Thomas Bach

Thomas Bach est à Sotchi. Normal. A 99 jours de l’ouverture des Jeux d’hiver de 2014, le nouveau président du CIO aurait été mal inspiré de se trouver ailleurs que dans la ville russe. Le dirigeant allemand a assisté, en invité d’honneur, aux cérémonies organisées pour célébrer les 100 jours avant les trois coups de la quinzaine olympique. Il y a joué une partition très remarquée, multipliant les compliments, les propos optimistes et les promesses de succès à l’encontre de Jeux par ailleurs au coeur de toutes les polémiques.

« Je suis confiant dans le fait que les participants aux Jeux olympiques en 2014 rentreront chez eux avec des souvenirs inoubliables », a assuré Thomas Bach. Au troisième jour de sa visite sur les bords de la mer Noire, le président du CIO a assisté à la présentation officielle des uniformes que porteront employés et volontaires durant la période des Jeux. Il a rencontré des étudiants de l’’Université olympique internationale de Russie (RIOU). Les deux journées précédentes de cette visite de quatre jours, il avait fait le tour des installations et enchaîné les réunions avec les organisateurs et des personnalités du gouvernement, dont Vladimir Poutine en personne.

Particulièrement enthousiaste, Thomas Bach n’a pas fait dans la nuance « “Les progrès accomplis depuis que Sotchi a obtenu l’’organisation des Jeux il y a sept ans sont considérables, mais plus important encore, les organisateurs ont rempli leur engagement de placer les athlètes au cœoeur de l’événement,” a déclaré le président du CIO. “Je peux dire avec assurance que tous les athlètes seront chaleureusement accueillis et qu’’ils seront véritablement impressionnés par le village olympique et les sites de compétition. Nous pouvons donc nous attendre à quelques fantastiques performances en février prochain.” »

Il faut dire que les Russes n’ont pas lésiné sur les moyens pour marquer la date symbolique de J – 100. A Sotchi, des volontaires ont afflué sur la place de la gare maritime, pour enfiler l’uniforme officiel des Jeux, un patchwork de couleurs vives, avec un bleu dominant, présenté par le comité d’organisation.

La télévision russe a diffusé des images montrant 100 personnes debout, dans le parc olympique, formant le chiffre 100, en se livrant à des acrobaties. La Banque centrale de Russie a annoncé de son côté l’impression de billets de banque de 100 roubles (2,5 euros environ) à l’effigie des Jeux. D’un côté, l’image d’un sportif en snowboard effectuant un saut au-dessus de Sotchi, de l’autre le stade olympique et l’oiseau de feu, oiseau légendaire issu du folklore russe. Ces billets seront imprimés à 20 millions d’exemplaires.

Quant à la presse russe, elle a marqué l’événement en publiant des suppléments « spécial JO », à l’image du quotidien Sovietski Sport qui a titré sur ces « Jeux olympiques, un cadeau du Père Noël ». Le quotidien des affaires Vedomosti a, lui, publié un supplément spécial et une double page avec des photos de toutes les médailles des JO d’hiver depuis la première édition à Chamonix en 1924.

Thomas Bach a apprécié. On le comprend.

ActualitésVoir toutes les actualités