Candidatures - 06/09/2013

Election, mode d’emploi

L’élection par le CIO d’une ville olympique ne ressemble à rien de connu. Elle est précédée d’une campagne de deux ans, pendant laquelle les candidatures cassent leur tirelire, allant jusqu’à dépenser une bonne centaine de millions d’euros en lobbying, communication, études et réalisation du dossier. Le jour J, le cérémonial est réglé comme un ballet. A quelques heures du vote par l’institution olympique de la ville des Jeux d’été de 2020, prévu ce samedi 7 septembre à Buenos Aires, une petite explication du mode de scrutin s’impose.

Les présentations. Istanbul, Madrid et Tokyo auront droit, avant le vote, à une présentation de leur dossier devant l’Assemblée générale du CIO. Cette présentation ne doit pas durer plus de 45 minutes. Elle est suivie par une séance de questions/réponses. Le tirage au sort a déterminé ainsi l’ordre de passage des trois candidates (entre parenthèses, l’heure de leur présentation en heure française) : Istanbul (14 h – 15 h 10), Tokyo (15 h 30 – 16 h 40), Madrid (17 h – 18 h 10).

Les électeurs: le CIO compte actuellement 103 membres, y compris son président, Jacques Rogge. Mais ce dernier s’abstient le plus souvent de prendre part au vote. Les membres du CIO appartenant à l’un des pays concernés par cette élection (3 Espagnols, 1 Turc et 1 Japonais) ne peuvent voter tant que la ville représentant leur pays est en course.

Le scrutin: le vote, à bulletin secret, se fait par voie électronique. Un électeur ne peut se prononcer que pour une seule ville. La ville qui recueille la majorité absolue – les abstentions, votes blancs ou nuls ne sont pas pris en compte dans le calcul – est élue. Si une majorité absolue n’est pas atteinte au premier tour, la ville ayant recueilli le moins de voix est éliminée. Les compteurs sont remis à zéro et un second tour est organisé entre les deux candidates restantes. A Buenos Aires, le scrutin est programmé entre 20 h 45 et 21 h (heure française).

Les résultats. Ils sont annoncés par Jacques Rogge. Le président du CIO se présentera à la tribune, pour y ouvrir l’enveloppe mystère et annoncer au micro le nom de la ville des Jeux de 2020. Cette annonce est prévue entre 22 h et 22 h 30. Elle sera suivie d’une signature de contrat de la ville olympique et d’une conférence de presse conjointe du CIO et des heureux élus. Le résultat, les analyses et les dessous du vote seront à retrouver sur FrancsJeux tout au long de la soirée

ActualitésVoir toutes les actualités