Candidatures - 04/09/2013

Tokyo 2020 en première ligne pour le futur mais peine à répondre sur le présent

A J-3, Tokyo 2020 a organisé aujourd’hui la première de ses conférences de presse à Buenos Aires. M Cho, Président honoraire de Toyota, et Tsunekatzu Takeda, membre du CIO et Président du JOC et de Tokyo 2020, se sont présentés devant les médias internationaux pour démontrer en quoi Tokyo offrait des perspectives d’avenir réjouissantes au mouvement olympique en termes de potentiel marketing.

Star de la matinée, un petit robot astronaute doté de parole nommé MIRATA. KIBO, son grand frère est actuellement dans l’espace pour une mission scientifique mais devrait revenir à temps pour les Jeux de 2020. Ambassadeur de la candidature, l’escrimeur Yuki Ota, a rejoint le point presse accompagné de MIRATA. Sur scène, tous deux ont offert aux médias sous le charme, une séance d’étirement et de mouvements d’escrime.

Une démonstration forte du potentiel japonais en matière d’innovation technologique. Mais dans toutes les têtes, cette charmante apparition ne pouvait pas être le sujet central de cette première prise de parole. Les tergiversations du gouvernement japonais sur la situation Fukushima fait actuellement les gros titres de la presse dans le monde entier. Les questions des médias présents ont donc quasi exclusivement porté sur la manière dont les révélations actuelles auraient un impact sur des Jeux à Tokyo.

« La ville est saine », a expliqué Takeda, « Le niveau de radiation est le même qu’à Londres, New York et Paris. Le niveau de radiation de l’eau et de la nourriture ne pose pas de problème. » Ajoutant que le Premier ministre Abe avait rassuré le CIO dans une lettre. A quatre reprises Takeda donnera cette même réponse. Mais il sera plus flou sur l’une des dernières questions, posée par Bloomberg, « Les membres du CIO vous posent-ils ces mêmes questions quand ils vous croisent? »

ActualitésVoir toutes les actualités