Institutions - 07/02/2013

Les nouvelles règles d’or d’un mondial réussi

La réussite, ou l’échec, d’une grande compétition internationale tiennent parfois à peu de choses. Une succession de détails, soigneusement préparés, habilement orchestrés. La Fédération française de handball, organisatrice du Mondial masculin en 2017, a pris les devants pour donner à son évènement les meilleures chances de réussite. A l’initiative de son président, Joël Delplanque, elle a commandé une étude au cabinet Sportlabgroup sur la perception du handball par le public, sportif ou non, sur ses attentes à quatre ans du Mondial et, en prime, sur la façon dont les amateurs allaient suivre la compétition.

L’enquête de Sportlabgroup a été réalisée en ligne, en trois temps, auprès de trois échantillons de population : le grand public (1000 questionnaires, entre le 27 août et le 4 septembre 2012, peu de temps après la victoire de l’équipe de France en finale olympique), la « famille » du handball (7049 questionnaires), et enfin les « experts » du sport, un groupe de 25 personnes sondées par le biais d’interviews d’une soixantaine de minutes.

Ses résultats n’apportent pas seulement un éclairage très instructif sur le handball français, sur son image, son public et son impact médiatique. Il offre une palette très large de pistes et d’indications sur les attentes du public d’aujourd’hui à l’approche d’une grande compétition internationale. Une volée de chiffres dont les leçons dépassent le cadre de ce seul évènement. En voici les principaux :

41% des personnes interrogées, parmi les amateurs de sport, assurent s’informer et suivre le handball à la télévision (27% le font sur Internet, mais seulement 10% via la presse écrite).

– Le budget moyen que les futurs spectateurs du Mondial 2017 pensent dépenser pour suivre sur place une rencontre est de 103€.

– 40% des spectateurs ayant l’intention d’assister à un match de la compétition se disent prêt à parcourir de 50 à 100 km pour se rendre à l’évènement.

– Pour 31% des personnes interrogées, le critère le plus important pendant une rencontre est la qualité du spectacle. Le prix du billet arrive en 2ème position, devant l’ambiance dans la salle.

– A la question des services attendus au Mondial 2017, une personne interrogée sur deux répond espérer trouver une plate-forme Internet lui proposant, notamment, des adresses d’hôtel proches de l’évènement, de bars et restaurants où suivre la compétition, de covoiturage pour se rendre à la salle.

– Pas moins de 39% des futurs spectateurs espèrent trouver du wifi dans les salles de compétition.

– Enfin, un chiffre surprenant, mais certainement à nuancer : 16% des personnes interrogées déclarent préférer suivre à la télévision un match de l’équipe de France de handball, contre 12% pour un match des Bleus en football, dans l’hypothèse où les quatre sélections nationales (rugby, foot, hand et basket) évolueraient un même jour à un horaire identique. Précision : la question a été posée en août 2012, dans l’euphorie du deuxième titre olympique du handball français aux Jeux de Londres.

ActualitésVoir toutes les actualités