— Publié le 22 janvier 2020

Priorité aux voies navigables

Paris 2024

A moins de 5 ans de l’événement, Paris 2024 tient fermement ses engagements en termes de développement durable. Pour preuve la convention signée mardi 21 janvier entre l’Etat, la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques) et deux autres établissements publics, HAROPA-Ports de Paris et Voies Navigables de France. Elle prévoit que la priorité sera donnée au transport fluvial pour l’approvisionnement en matériaux de construction et l’évacuation des déblais des chantiers du futur village des athlètes, prévu en Seine-Saint-Denis. Plus de 500 000 tonnes de déblais devront être évacués en l’espace de 48 mois. Sachant qu’une unité fluviale de 4 400 tonnes équivaut à 220 camions, l’utilisation du fluvial, qui émet plus de 5 fois moins de CO2 que le routier pour 1 tonne transportée, permettra d’éviter plus de 50 000 camions sur les routes d’Île de France. Pas mal. Le chantier du futur village des athlètes des Jeux de Paris 2024 a été officiellement ouvert le 4 novembre 2019.