France - 02/04/2020

Les élections fédérales avant les Jeux de Tokyo

Le report des Jeux de Tokyo à l’été 2021 n’est pas sans effet sur la destinée politique des dirigeants sportifs. En France, notamment, où les élections dans les différentes fédérations des sports olympiques se déroulent après les Jeux d’été. A l’initiative du comité national olympique français (CNOSF), une réunion a été organisée mercredi 1er avril afin de sonder les présidents fédéraux sur leur état d’esprit. Il en est ressortie la volonté, exprimée par la majorité d’entre eux, de ne pas attendre les Jeux de Tokyo pour procéder aux élections. Elles devraient se dérouler entre le 1er novembre 2020 et le 30 avril 2021. Le report des Jeux de Tokyo ne modifiera donc pas le calendrier électoral du sport français. Pour les fédérations, attendre l’après Tokyo 2020 aurait laissé trop peu de temps pour préparer l’échéance olympique suivante, les Jeux de Paris 2024. Quant à l’élection à la présidence du CNOSF, elle se déroulera comme prévu au printemps 2021. Denis Masseglia, le président sortant, ne pourra pas solliciter un nouveau mandat. A 72 ans depuis le mois de novembre dernier, il a dépassé la limite d’âge (70 ans) pour déposer une candidature.

ActualitésVoir toutes les actualités